+
10 ans
Jeunes
historiens

Dans les pas de Napoléon III…

Retrouve les grandes étapes de la vie de Napoléon III, le dernier empereur des Français, à travers les lieux qui ont marqué son destin. Tout commence par Arenenberg en Suisse…

Partager
Dans les pas de Napoléon III…

• 1 • Arenenberg (Suisse)
UNE ENFANCE SUISSE POUR NAPOLÉON III
Le futur Napoléon III, Louis-Napoléon Bonaparte, naît à Paris le 20 avril 1808. A la chute du Premier Empire en 1815, sa mère, la reine Hortense, choisit de s’installer en Suisse, et achète un domaine à Arenenberg, près du lac de Constance. Louis-Napoléon reçoit une éducation digne de son rang et mène une enfance sportive. Il passe ses étés en Italie, où s’est exilée une grande partie de la famille Bonaparte. Le château d’Arenenberg se visite.
► Pour découvrir et préparer une visite du château, clique ici.

• 2 • Strasbourg (France)
UN COUP D’ÉTAT À STRASBOURG
En 1836, Louis-Napoléon conspire contre le gouvernement français. Il veut prendre le pouvoir pour restaurer la dynastie des Bonaparte sur le trône. Si ce coup d’État est un échec, il fait mieux connaître Louis-Napoléon auprès de la population française. Louis-Napoléon est arrêté et doit partir aux États-Unis.

• 3 • Boulogne (France)
NOUVEAU COUP D’ÉTAT À BOULOGNE !
De retour en Europe après son court exil américain, Louis-Napoléon organise en 1840 une seconde conspiration en débarquant sur les côtes françaises à Boulogne. Il veut profiter du mouvement populaire qui accompagne la décision du gouvernement de faire revenir en France le corps de son oncle Napoléon Ier, enterré à Sainte-Hélène. Mais c’est un nouvel échec. Cette fois, Louis-Napoléon est lourdement condamné à la prison à perpétuité. Il est emprisonné au fort de Ham, dans la Somme.

• 4 • Ham (France)
EMPRISONNÉ AU FORT DE HAM
Après sa tentative ratée de prendre le pouvoir en 1840, Louis-Napoléon est emprisonné cinq ans et demi au fort de Ham dans la Somme. Un petit appartement lui est aménagé, il a sa propre bibliothèque et peut recevoir des visites. Au cours de son emprisonnement, il écrit De l’extinction du paupérisme : dans cet ouvrage, il explique sa vision de la société et les progrès qu’il veut mettre en place en France. Le 25 mai 1846, déguisé en peintre, Louis-Napoléon s’évade et se réfugie en Angleterre.
► La forteresse a été en grande partie détruite par les Allemands lors de la guerre franco-prussienne de 1870-1871, mais il reste quelques ruines à découvrir ici.

• 5 • Londres (Angleterre)
EXIL LONDONIEN
Après son évasion du fort de Ham en 1840, Louis-Napoléon se réfugie en Angleterre. Il a de nombreux amis à Londres, qui l’accueillent et l’aident à préparer son retour politique en France. Les liens tissés avec la société anglaise durant ces années d’exil augurent des bonnes relations franco-britanniques sous le Second Empire.

• 6 • Palais de l’Élysée – Paris (France)
UN PRINCE-PRÉSIDENT AU PALAIS DE L’ÉLYSÉE
En 1848, c’est la révolution en France. Le gouvernement est renversé et des élections sont organisées. Louis-Napoléon est élu à l’Assemblée constituante, chargée de rédiger une nouvelle constitution. La IIe République est mise en place et un président doit être élu suffrage universel (mais seuls les hommes ont le droit de voter). Le 10 décembre 1848, Louis-Napoléon devient le premier président de la République française. Celui que l’on appelle désormais le prince-président s’installe au palais de l’Élysée.
Ce palais ne se visite pas car c’est toujours la résidence du président de la République. Mais à l’occasion des Journées du Patrimoine, qui ont lieu chaque année, il est possible de visiter quelques appartements.
Pour suivre une visite virtuelle du palais, clique ici.

• 7 • Saint-Cloud (France)
UN EMPEREUR À SAINT-CLOUD
Le 2 décembre 1852, le prince-président rétablit l’Empire et devient l’empereur des Français sous le nom de Napoléon III. Le Second Empire commence. Comme son oncle Napoléon Ier, Napoléon III fait du château de Saint-Cloud, près de Paris, une des résidences de la cour impériale et un lieu d’exercice du pouvoir.
Le château de Saint-Cloud a brûlé en 1870, mais il reste le magnifique parc. Un musée raconte l’histoire de ce château : pour en savoir plus, clique ici.

• 8 • Notre-Dame de Paris (France)
MARIAGE À LA CATHÉDRALE NOTRE-DAME DE PARIS
Le 30 janvier 1853, Napoléon III épouse à la cathédrale Notre-Dame l’espagnole Eugénie de Palafox Guzman qui devient Impératrice des Français. Napoléon III a été séduit par la grande beauté de la jeune femme mais aussi par son caractère volontaire et décidé. Trois ans plus tard, le Prince Impérial naît le 16 mars 1856. Il est le seul enfant du couple.
► Pour découvrir et visiter la cathédrale Notre-Dame, clique ici.

• 9 • Sébastopol (Ukraine)
LA BATAILLE DE SÉBASTOPOL
En 1854, la France, l’Angleterre et l’empire Ottoman s’allient contre la Russie. La guerre a lieu en Crimée, près de la mer Noire. Le 20 septembre 1854, les Français remportent une victoire importante à Alma. Puis le 8 septembre 1855, le port de Sébastopol est pris après un siège d’une année. La paix est signée avec le Traité de Paris le 30 mars 1856. Sorti victorieux de cette épreuve, Napoléon III consolide le régime impérial français face aux autres pays européens.

• 10 • Plombières (France)
RENCONTRE POLITIQUE SECRÈTE À PLOMBIÈRE
Le 21 juillet 1858, Napoléon III et Cavour, ministre du roi d’Italie Victor-Emmanuel, se rencontrent secrètement à Plombières, petite station thermale des Vosges. Ensemble ils organisent l’unité italienne : la réunion de petites principautés italiennes et du royaume de Victor-Emmanuel contre la domination autrichienne. Le 3 mai 1859, Napoléon III engage la France en Italie dans un conflit contre les Autrichiens.

• 11 • Solferino (Italie)
SOLFERINO
L’armée française remporte en Italie les batailles de Magenta (4 juin 1859) et de Solférino (24 juin). Cette dernière bataille est particulièrement meurtrière et choque les esprits. Napoléon III signe l’armistice de Villafranca le 8 juillet 1859.

• 12 • Palais du Louvre – Paris (France)
LE MUSÉE DU LOUVRE
Comme son oncle Napoléon Ier, Napoléon III entreprend de grands travaux pour agrandir le Louvre, l’un des plus grands musées du monde. Les travaux commencent dès 1851 et prennent fin en 1865. Sous le Second Empire, le musée reçoit de nouvelles œuvres qui enrichissent les collections.
► Pour découvrir les appartements de style Napoléon III au musée du Louvre, clique ici pour voir une vidéo.

• 13 • Boulevard Haussmann – Paris (France)
LES GRANDS BOULEVARDS À PARIS
Napoléon III charge le baron Haussmann de transformer Paris pour moderniser la capitale. Pendant des années, Paris est en chantier, de grands boulevards et de larges places vont permettent de mieux circuler. Mais les avis sont partagés. Pour certains, la capitale a perdu son charme avec la destruction de nombreux vieux quartiers. Pour d’autres les grands immeubles aux façades presque identiques apportent une élégance régulière aux avenues.

• 14 • Bois de Boulogne – Paris (France)
BOIS DE BOULOGNE
En 1852, le bois de Boulogne est transformé en parc, ouvert au public. Ce vaste espace vert offre l’occasion de promenades à cheval, ou en barque sur le lac. Des cascades et de petits paysages sont aménagés. On y voit souvent le couple impérial, accompagné de leur fils. D’autres parcs et jardins vont être créés à Paris, pour permettre aux Parisiens de se promener et de se distraire.
Deux fois plus grand que Central Park à New York, le Bois de Boulogne est toujours très apprécié des Parisiens. On peut y visiter le Jardin d’acclimatation et sa ménagerie, le parc de Bagatelles et ses nombreuses roses, et le jardin botanique des Serres d’Auteuil.
Pour découvrir le bois de Boulogne et ses activités, clique ici.

• 15 • Gare du Nord – Paris (France)
LA GARE DU NORD
En 1865, la gare du Nord est achevée. Elle est le symbole du développement du chemin de fer en France. Ce moyen de transport rapproche les villes de province et Paris, et permet le transport des marchandises plus rapidement et en plus grande quantité. Il transforme les habitudes des Français : ainsi les plus riches découvrent les joies des vacances au bord de la mer ou à la montagne !

• 16 • Compiègne (France)
LE CHÂTEAU DE COMPIÈGNE
Le couple impérial aime particulièrement ce château et son parc. Il vient souvent, accompagné de nombreux amis. C’est l’occasion de fêtes, avec théâtre ou concert, ou de soirées plus tranquilles où l’on joue à des jeux de société. Le château de Compiègne abrite le musée du Second Empire et conserve de nombreux appartements de Napoléon III et de l’impératrice Eugénie.
► Pour découvrir et préparer une visite au château de Compiègne, clique ici.

• 17 • Biarritz (France)
LA VILLA EUGÉNIE À BIARRITZ
En 1854, Napoléon III fait construire une villa d’été à Biarritz, au bord de la plage. C’est la Villa Eugénie, bâtie en forme de E en hommage à l’impératrice. En 1867, on y ajoute un étage. Biarritz devient une ville à la mode pour les séjours d’été et accueille l’aristocratie européenne. L’impératrice Eugénie vend sa propriété en 1880. Aujourd’hui c’est devenu un luxueux palace.
En octobre 1865, l’Empereur y rencontre secrètement Bismarck, chancelier (ou chef du gouvernement) du royaume de Prusse, pour discuter de l’unité allemande. Comme pour l’unité italienne, Napoléon III y est favorable.

• 18 • Querataro (Mexique)
QUERATARO
En 1861, la France et l’Angleterre décident d’installer un empire en Amérique centrale, au Mexique, afin de lutter contre la domination des États-Unis. Malgré quelques victoires, c’est un échec. Maximilien d’Autriche, choisi comme empereur par Napoléon III, est fusillé par les Mexicains à Queratero le 15 mai 1867.

• 19 • Canal de Suez (Égypte)
LE CANAL DE SUEZ
Le 17 novembre 1869, l’impératrice Eugénie représente la France impériale en Orient, lors de l’inauguration du canal de Suez. Débutés en 1854, les travaux ont été conduits par le français Ferdinand de Lesseps, et permettent de relier la mer Rouge à la mer Méditerranée. Le canal mesure alors 162 kilomètres de long, 54 mètres de large et 8 mètres de profondeur.

• 20 • Sedan (France)
LA DÉFAITE DE SEDAN
En 1870, la guerre éclate entre la France et le royaume de Prusse. Les armées allemandes écrasent les Français. A Sedan, Napoléon III et ses troupes se replient dans le château fort de la ville le 1er septembre. Le lendemain, Napoléon III capitule et est fait prisonnier. Il est envoyé en captivité en Allemagne (au château de Wilhemhöhe à Kassel, en Westphalie), où il restera plusieurs mois. La chute du Second Empire est officiellement prononcée le 4 septembre 1870.
Le musée de la ville raconte avec précision la bataille de Sedan de 1870, et présente des souvenirs, des armes, des tableaux. Le château fort de Sedan est le plus grand d’Europe.
Pour consulter le site du musée de Sedan, clique ici.

• 21 • Farnborough (Angleterre)
EXIL EN ANGLETERRE

En mars 1871, Napoléon III et sa famille s’exilent en Angleterre. Ils s’installent à Chislehurst dans le comté de Kent (Sud de l’Angleterre). L’empereur déchu y meurt le 8 janvier 1873.
Après la disparition de son époux et celle de son fils en 1879, Eugénie s’installe à Farnborough, au sud de l’Angleterre. En 1881, elle y fait construire une abbaye afin d’accueillir les dépouilles de Napoléon III et du Prince Impérial. Elle y est également enterrée en 1920.
Voir le site internet de l’abbaye Saint Michael (en anglais).

• 22 • Mont Itelezi (Afrique du Sud)
ITELEZI

Le 1er juin 1879, le Prince Impérial, engagé dans l’armée britannique, est tué sur le mont Itelezi, au Zoulouland, une région sud-africaine en révolte contre le Royaume-Uni qui veut coloniser cette région. Son corps est rapatrié en Angleterre pour être enterré auprès de Napoléon III.

(création 2008 ; nouvelle mise en ligne 2021)

►► Dans les pas de Napoléon Ier…

Partager