Le livret ouvrier 1803-1890 > document commenté

À l’école, Au collège
Révolution / Consulat / 1er Empire
Partager
Le livret ouvrier 1803-1890 > document commenté
Livret ouvrier Amable Stopin, Garçon chapelier, Premier Empire © Irène Delage

Définition

Créé sous le règne de Louis XVI, le livret ouvrier est rendu obligatoire le 12 avril 1803.

Il s’agit d’un document délivré par la police ou la municipalité, qui suit les ouvriers dans leurs emplois successifs et qui doit être remis à chaque patron.

En faisant office d’une sorte de passeport, il permet de contrôler les allées et venues sur le territoire d’une grande partie de la population. Un ouvrier ne possédant pas son livret peut être considéré comme vagabond et être emprisonné. Le livret ouvrier reste obligatoire longtemps après la chute de l’Empire : il n’est supprimé qu’en 1890.
Le livret ouvrier a renforcé le pouvoir des employeurs sur les travailleurs : si un ouvrier souhaitait quitter son emploi mais n’obtenait pas la signature de son employeur sur son livret, il n’avait aucune chance de retrouver un travail.

Document > Le livret ouvrier d’Amable Stopin, garçon chapelier à Paris sous le Premier Empire

Conservé à la Bibliothèque de la Ville de Paris (BVdP), ce rare livret ouvrier utilisé sous le Premier Empire, appartenait à Amable Stopin, garçon chapelier à Paris.

Ce livret de 10 pages et 11 feuilles comprend un texte imprimé rappelant les modalités d’attribution et d’utilisation du livret, les obligations de l’ouvrier et de ses patrons, suivi d’annotations manuscrites relatives aux différents emplois occupés par son détenteur et les validations et annotations apportées par les patrons successifs d’Amable Stopin.

Amable Louis Joseph Stopin est né à Saint-Omer le 25 août 1780. Marié le 30 mars 1814 à Anne Huguet, à Clermont-Ferrand, il a eu un fils, Amable Anselme Paul Stopin, né le 20 octobre 1818, et une fille, Louise Stéphanie née en 1820, tous les deux nés à Clermont-Ferrand. Le fils Anselme Stopin a développé une activité de chapelier avec une boutique au Palais Royal, à Paris, ville où il est mort le 25 mai 1878 (62 rue des Sablons, 16e). Amable Stopin, lui, est mort à Clermont-Ferrand le 21 juillet 1860. (info consultées sur le site geneatique.net le 3 août 2016)

Irène Delage, août 2016, mise à jour juillet 2019

PAGES INTÉRIEURES DU LIVRET OUVRIER D’AMABLE STOPIN (reproduction interdite, utilisation limitée au cadre scolaire)

 

Livret ouvrier d’Amable Stopin (1780-1860) © Irène Delage

 

Livret ouvrier d’Amable Stopin (1780-1860) © Irène Delage

 

Livret ouvrier d’Amable Stopin (1780-1860) © Irène Delage

 

Livret ouvrier d’Amable Stopin (1780-1860) © Irène Delage

 

Livret ouvrier d’Amable Stopin (1780-1860) © Irène Delage

 

Livret ouvrier d’Amable Stopin (1780-1860) © Irène Delage

 

Partager