VIE ET REGNE DE NAPOLEON III

Période : IIe République - 2nd Empire/2nd Republic-2nd Empire
Partager

ENFANCE ET APPRENTISSAGES POLITIQUES

 
1808
Naissance dans la nuit du 20 au 21 avril, de Charles-Louis-Napoléon Bonaparte, 3ème fils de Louis Bonaparte, roi de Hollande, et d'Hortense de Beauharnais, au 17 rue Cérutti (aujourd'hui Lafitte) à Paris.

1810
4 novembre : Baptême de Louis-Napoléon célébré par le cardinal Fesch dans la chapelle de la Trinité du château de Fontainebleau.

1814
1er avril : Hortense et son fils se rendent à Evreux, au nord-ouest de Paris, auprès de leur mère et grand-mère, l'impératrice Joséphine.

11 avril : Rente de 400 000 francs accordée à Hortense, qui est faite duchesse de Saint-Leu.
 
16 avril : Retour de Joséphine, d'Hortense et de ses fils à Malmaison.

4 avril : Napoléon Ier abdique à Fontainebleau et est exilé à l'île d'Elbe.

29 mai : Décès de l'impératrice Joséphine à Rueil-Malmaison.

1815
20 mars  : Napoléon Ier est de retour à Paris.

18 juin : Il est battu à Waterloo.

19 juin : Il est contraint d'abdiquer pour la seconde fois.

29 juin : Napoléon Ier quitte Rochefort.

15 juillet : Il se rend aux Anglais.

19 juillet : Hortense et ses fils quittent Paris pour Genève, et se rendent tout d'abord à Aix-les-Bains.

9 août : Napoléon Ier embarque à bord du Northumberland pour se rendre à Sainte-Hélène.

16 octobre : Il arrive à Sainte-Hélène.

Début octobre : Conformément à une décision de justice, Napoléon-Louis (le frère aîné de Louis-Napoléon) part en Italie rejoindre son père Louis Bonaparte.

7 décembre : Hortense et Louis-Napoléon s'installent près du lac de Constance en Suisse. Arenenberg sera acheté le 11 janvier 1817.

1816
12 janvier : La France bannit les membres de la famille Bonapartes des territoires français.

6 mai : Hortense et Louis-Napoléon, alors âgé de 8 ans, partent pour Augsburg, Allemagne.

L'Abbé Bertrand devient le précepteur de Louis-Napoléon, et ce jusqu'en 1819.

1820
Juin : Son nouveau précepteur est Philippe Le Bas, jacobin et franc-maçon. Il restera en poste jusqu'en 1827.

1821
Avril : Louis-Napoléon, âgé de 13 ans, entre au gymnase d'Augsburg.

5 mai : Napoléon Ier meurt à Sainte-Hélène.

1823
Louis-Napoléon, âgé de 15 ans, rejoint Hortense à Arenenberg, après avoir passé un mois en compagnie de son père Louis et de son frère aîné à Marienbad, Bohême.
 
Hiver : Séjour à Rome.
 
1824
21 février : Décès d'Eugène de Beauharnais.
 
1825
Automne : Hortense et Louis-Napoléon retournent en Italie, et y restent jusqu'à l'été 1826.

1827
4 octobre : Démission de Le Bas.

1829
A 21 ans, Louis-Napoléon est un sportif accompli (équitation, natation, gymnastique), doublé d'un excellent tireur.

1830
Juin : Louis-Napoléon entre à l'Ecole militaire de Thoune, près de Berne en Suisse, pour étudier l'artillerie.
  
Septembre : La loi de bannissement des Bonaparte est levée.

Louis-Napoléon et Hortense retournent à Rome. Louis-Napoléon rejoint son frère Napoléon-Louis et les forces révolutionnaires italiennes à Florence, puis à Bologne.

1831
17 mars : Napoléon-Louis meurt à Forli.
 
21 mars : Hortense rejoint Louis-Napoléon à Pesaro etl'enjoint de quitter le continent pour l'Angleterre.
 
23 mars : Arrivée à Paris.
 
26 avril : Entrevue secrète entre Hortense et le roi Louis-Philippe.
 
6 mai : Hortense et son fils quittent Paris.

10 mai : Arrivée en Angleterre et installation au Felton Hotel, et plus tard rue George Street.

Août : Retour à Arenenberg, où Louis-Napoléon restera jusqu'à l'automne 1836. A partir de cette époque, il signe désormais Napoléon Louis.

1832
Juin : Parution de son premier livre, Rêveries politiques.

Juillet : Décès du duc de Reichstadt, Napoléon II, fils de Napoléon Ier et de marie-Louise, fille de l'Empereur d'Autriche, François Ier.

Novembre-mai 1833 : Louis-Napoléon rend visite à son oncle Joseph Bonaparte, à Londres. Il visite tout à la fois des manufactures à Birmingham, et la haute société londonienne !

1833
Mai :
Retour à Arenenberg, après un détour par la Belgique.

Parution de son second ouvrage : Considérations politiques et militaires sur la Suisse.

1834
Louis-Napoléon devient capitaine d'artillerie, à Berne.

Avril : Il soutient depuis Genève l'insurrection lyonnaise contre Louis-Philippe.

Publie un Manuel d'artillerie, utilisé par l'armée suisse.

1835
Juillet : Jean Gilbert Victor Fialin, comte de Persigny, le rencontre à Arenenberg.

1836
Avril : Fiançailles officieuses avec sa cousine la princesse Mathilde, fille du roi Jérôme.

Août : Louis-Napoléon va à Strasbourg pour évaluer les soutiens en vue d'une marche sur Paris.

30 octobre : Coup d'Etat manqué à Strasbourg – il durera à peine 2 heures. Après un court séjour en prison, Louis-Napoléon embarque le 21 novembre pour les Etats-Unis à bord de l'Andromède. La princesse Mathilde rompt avec son cousin.

1837
30 mars : Louis-Napoléon débarque à Norfolk puis s'installe à New York.

12 juin : Il quitte précipitamment les Etats-Unis à bord du George Washington, pour se rendre au chevet de sa mère mourante.

11 juillet : Arrive à Londres. Attendant en vain un passeport pour se rendre en France, il se procure un faux document au nom de Robinson.

31 juillet : S'embarque pour Rotterdam. Pour éviter le territoire français, il suit le Rhin jusqu'à Mannheim et rejoint Arenenberg par la route.

4 août : Arrivé à Arenenberg.

5 octobre : Hortense décède dans les bras de Louis-Napoléon.

8 octobre : Funérailles d'Hortense à Ermatingen.
Louis-Napoléon quitte Arenenberg et s'installe au château de Gottlieben, quelques kilomètres au sud du lac de Constance.

1838
11 janvier : Funérailles d'Hortense en l'église St-Pierre-St-Paul à Rueil-Malmaison où sa dépuille repose désormais.
 
Juin : Le Gouvernement français demande à la Suisse l'expulsion de Louis.

Août : Louis-Napoléon riposte avec le pamphlet, Relation historique des événements du 30 octobre 1836, publié à Paris, sous les noms de Louis et Armand Laity, pour défendre le coup d'Etat manqué de Strasbourg.

14 octobre : Muni d'un passeport anglais à son nom, Louis-Napoléon quitte Arenenberg et la Suisse de son propre chef.

Fin octobre : Il arrive à Londres, puis s'installe au n° 17 Carlton House Terrace.

1839
Déménage pour le n° 1, Carlton Gardens. Il soutient deux clubs politiques et deux journaux bonapartistes français, Le Commerce et Le Capitole. Il visite des manufactures dans le Lancashire et dans les Midlands.

Juillet : Publie ses Idées Napoléoniennes sur le monde ouvrier et les classes moyennes.
  
1840
Publie Lettres de Londres.

3 mars : Il est arrêté à Wimbledon peu avant un duel avec le comte Léon (fils illégitime de Napoléon Ier et d'Eléonore Denuelle de La Plaigne).

29 juin : Lucien Bonaparte, prince de Canino, meurt à l'âge de 65 ans.

Le Premier ministre français, Adolphe Thiers, persuade Louis-Philippe de faire revenir à Paris les cendres de Napoléon Ier. Chargé de cette mission, le Prince de Joinville, fils de Louis-Phillipe, embarque à bord de La Belle Poule.
 
4 août : Louis-Napoléon loue l'Edimbugh Castle et engage quelques hommes pour débarquer à Boulogne le 6 août et tenter un nouveau coup d'Etat. C'est un nouvel échec retentissant. Louis-Napoléon et ses comparses sont arrêtés et emprisonnés à la Conciergerie à Paris dans l'attente de leur procès.

28 septembre : Début du procès.

6 octobre : Louis-Napoléon est condamné à l'emprisonnement à perpétuité au fort de Ham, dans le nord-est de la France près de Reims et à environ 80 kms de Paris.
 
15 décembre : Translation des cendres de Napoleon Ier, à la Chapelle des Invalides.

1841
Mai : Louis-Napoléon publie un recueil de Fragments historiques 1688-1830.

1842
Louis-Napoléon continue à écrire en prison, et publie une Analyse de la question des sucres.

1843
Nouvelle édition de son Manuel d'Artillerie et parution de L'Extinction du paupérisme.

1844
28 juillet  : Décès de Joseph Bonaparte à Florence, à l'âge de 76 ans.

1845
Parution de Canal de Nicaragua ou projet de jonction des océans Atlantique et Pacifique au moyen d'un canal.

1846
25 mai : déguisé en ouvrier, Louis-Napoléon s'échappe du fort de Ham.

27 mai : Il arrive à Londres et s'installe au Brunswick Hotel sous le nom de comte d'Arenenberg.

25 juillet : Décès de son père Louis Bonaparte à Livourne, à l'âge de 67 ans. Aux yeux des bonapartistes, Louis-Napoléon est désormais le chef de la famille Bonaparte et le prétendant au trône impérial.
 
1847
S'installe au n° 3, King Street.

29 septembre : Le corps de Louis Bonaparte et celui de son second fils Napoléon Louis (décédé en 1832 à Forlì, à l'âge de 27 ans) sont enterrés à Saint-Leu, auprès du corps du fils et frère aîné Napoléon Charles (mort enfant). Convaincu de trahison en raison de son évasion, Louis-Napoléon ne peut assister à la cérémonie.
 
 

LA SECONDE REPUBLIQUE

 
1848
Février :
Crise politique, renforcée par l'insurrection de la rue : Louis-Philippe abdique le 24 en faveur de son petit-fils le comte de Paris. En vain, la Monarchie de Juillet est renversée, et la Seconde République proclamée.
Installation d'un gouvernement provisoire chargé d'organiser des élections parlementaires pour établir l'Assemblée constituante.

27 février : Proclamation officielle de la Seconde République.

28 février : Louis-Napoléon arrive à Paris et fait offre de service au gouvernement provisoire qui refuse et l'enjoint de quitter la France. 

23-24 avril : Elections à l'Assemblée constituante.

4-5 juin : Elections complémentaires à l'Assemblée constituante : Louis-Napoléon est élu dans 4 départements (Seine, Corse, Yonne et Charente-Inférieure).
 
13 juin : Son élection est validée par l'Assemblée.
 
16 juin : Louis-Napoléon démissionne de son mandat de député. Il tire cependant les conséquences de sa popularité qui l'a fait élire sans se présenter.

17-18 septembre : Nouvelles élections législatives partielles. Louis-Napoléon, séjournant toujours à Londres, est élu dans 5 départements (Seine, Corse, Moselle, Yonne et Charente-Inférieure).
 
24 septembre : Il siège pour la première fois.

11 octobre : La loi de bannissement des Bonaparte des territoires français est abrogée.
 
26 octobre : Louis-Napoléon annonce sa candidature à l'élection présidentielle.
 
4 novembre : La nouvelle Constitution est adoptée.

10 décembre : Louis-Napoléon est élu président de la République au suffrage universel. La proclamation officielle a lieu 10 jours plus tard.
 
23 décembre : Louis-Napoléon nomme son oncle Jérôme Bonaparte, dernier frère de Napoléon Ier, gouverneur des Invalides.

1849
29 janvier : Louis-Napoléon refuse de reconnaître la nouvelle République romaine et assure le pape de son soutien.
 
25 avril : Intervention contre la République romaine. Le général Oudinot entreprend le siège de Rome, qui capitulera le 3 juillet.

13-14 mai : Nouvelles élections législatives.
 
27 mai : L'Assemblée constitutante se sépare.
 
28 mai : Première réunion de l'Assemblée législative.
 
Eté : Louis-Napoléon effectue plusieurs voyages en province.

31 octobre : Louis-Napoléon contraint à la démission le président du Conseil Barrot et ses ministres, et propose de composer un nouveau gouvernement, responsable devant le seul président de la République.
 
1850
1er janvier : Jérôme Bonaparte est fait maréchal de France.
 
15 mars : Adoption de la loi Falloux, sur l'enseignement laïc et religieux.
 
Août-Septembre : Nouvelle série de voyages en province de Louis-Napoléon Bonaparte.

1851
Janvier : Lutte de pouvoir entre Louis-Napoléon Bonaparte et l'Assemblée législative, qui craint, déjà, le rétablissement de l'Empire. Difficultés pour le président de faire accepter son nouveau gouvernement.
 
3 février : Refus de l'Assemblée de voter une nouvelle subvention de 1,8 million de francs pour le président de la République.
 
Juin : Nouveau rapport de force entre Louis-Napoléon et l'Assemblée nationale sur la question de la révision de la Constitution et notamment l'article interdisant la réélection du président sortant.
 
20 août : Louis-Napoléon réunit à Saint-Cloud ses fidèles, dont Morny, Persigny et Rouher, pour préparer le coup d'Etat.
 
Novembre : La rumeur d'un coup d'Etat prend de l'ampleur dans l'opinion publique.

2 décembre : Louis-Napoléon choisit la date anniversaire du Sacre de Napoléon Ier en 1804 et de sa victoire à Austerlitz en 1805, pour renverser le régime.
 
4-10 décembre : Insurrection à Paris, notamment au faubourg Saint-Antoine. Louis-Napoléon fait intervenir les troupes, près de 400 personnes sont tuées, et 500 blessées.

31 décembre : Large victoire au plébiscite, dont la question était « Le peuble français veut le maintien de l'autorité de Louis-Napoléon Bonaparte et lui délègue les pouvoirs nécessaires pour établir une Constitution ».
 
 

LE SECOND EMPIRE

 
1852
1er janvier : Louis-Napoléon quitte l'Elysée pour s'installer au Palais des Tuileries.
 
14 janvier : Promulgation de la nouvelle Constitution, dont l'orientation principale confie le pouvoir exécutif, pour dix ans, à un président de la République élu au suffrage universel direct. D'autre part il nomme et révoque, à sa convenance, les membres de son gouvernement.

16 février : Le 15 août, jour de naissance de Napoléon Ier, redevient fête nationale.

7 juillet : Les maires des communes de plus de 3000 habitants sont désormais nommés, ainsi que leurs adjoints, par le président de la République.

14 septembre – 16 octobre : Louis-Napoléon entreprend un nouveau tour dans le Sud de la France. Premier attentat contre sa personne à Marseille.
 
9 octobre : Discours de Bordeaux au cours duquel Louis-Napoléon affirme que « l'Empire c'est la paix ».

Octobre : Louis-Napoléon rencontre Eugénie, comtesse de Teba, lors d'une réception aux Tuileries.

7 novembre : Le Sénat propose de rétablir le régime impérial héréditaire.

Mi-novembre : Eugénie et sa mère sont invités à Fontainebleau.

21-22 novembre : Le plébisicte national approuve la proposition du Sénat.

Eugénie et sa mère assistent au bal organisé par le président, à Compiègne.

2 décembre : Louis-Napoléon est proclamé empereur sous le nom de Napoléon III. Le Second Empire est restauré.
 
25 décembre : Instauration des règles de succession au trône, en faveur de la descendance des seuls Louis-Napoléon, et son oncle Jérôme.
 
30 décembre : Décrets renforçant la censure.

1853
29 janvier : Napoléon III épouse civilement « Maria Eugenia Ignacia Augustina de Guzman y Palafox y Portocarrero », Comtesse de Teba, fille du dernier comte de Montijo.

30 janvier : Mariage religieux à Notre-Dame.

Février-juin :  Montée du conflit entre la Russie et l'Empire ottoman.

22 juin : L'Empereur nomme Georges-Eugène Haussmann (1809-1891), préfet de la Seine.
 
5 juillet : Un attentat contre Napoléon III est déjoué, les conjurés arrêtés.

1854
27 mars : La France et l'Angleterre déclarent la guerre à la Russie. La Crimée va être le lieu de terribles batailles.
 
24 juillet : Loi sur le livret ouvrier.

Septembre : Un nouvel attentat contre l'Empereur est déjoué.
 
30 novembre : Ferdinand de Lesseps reçoit l'accord du vice-roi d'Egypte, pour percer et exploiter pendant 99 ans le canal de Suez.
 
1855
25 janvier : Signature d'un traité de paix avec le roi de Piémont-Sardaigne.
 
28 avril : L'Italien Pianori tente d'assassiner Napoléon III. Arrêté, il est exécuté le 14 mai.
 
1er mai : Ouverture de l'Exposition universelle à Paris.
 
Août : Visite officielle de la reine Victoria et de son mari le prince Albert.
 
8 septembre : Napoléon III échappe à un nouvel attentat.

1856
1 février : Le tsar de Russie Alexandre II accepte de signer des préliminaires de paix avec les Français et les Anglais.
 
25 février-8 avril : Congrès de Paris.

16 mars : Naissance du Prince Impérial, Napoléon Eugène Louis Jean Joseph Bonaparte. Il est baptisé le 14 juin.

1857
21-22 juin : Elections législatives.
 
14 août : Réouverture du Louvre, après les grands travaux conduits par Louis Visconti et Hector Lefuel.

1858
14 janvier : Nouvel attentat contre Napoléon III, perpétré par les Italiens Felice Orsini et Pierri.

19 février : Loi de sûreté générale, permettant d'arrêter et d'expulser du territoire toute personne, précédemment condamnée pour sa participation aux troubles de mai et juin 1848, de juin 1849 ou de décembre 1851, et suspectée de fomenter de nouveaux troubles. Le vote de la loi est suivi d'une série d'arrestation dans toute la France, 375 personnes sont déportées en Algérie.
 
13 mars : Exécution d'Orsini et de ses complices.

20-21 juillet : Napoléon III rencontre Camille Cavour, Premier ministre du roi de Piémont-Sardaigne, à Plombières. Ils étudient la mise en place d'une alliance contre l'Autriche et d'une redistribution de certains de ces territoires : Nice et le comté de Savoie reviendrait ainsi à la France. L'ensemble des Etats italiens seraient réunis en une Confédération placée sous l'autorité du pape.

1859
28 janvier : Signature du traité avec le royaume de Piémont-Sardaigne : rien n'est dit sur une possible Confédération des Etats italiens et sur son organisation.
 
30 janvier : Mariage du prince Napoléon et de la princesse Clotilde de Savoie, fille du roi de Piémont-Sardaigne.
 
Février : Publication d'une brochure intitulée Napoléon III et l'Italie, dans laquelle l'Empereur présente son projet d'organiser de l'Italie.

Avril : Début de la construction du Canal de Suez.

27 avril : L'Autriche entre sur le territoire piémontais. Napoléon III décide d'intervenir en application du traité signé le 28 janvier.
 
3 mai : Déclaration de guerre contre l'Autriche. Le Corps législatif suit l'Empereur en votant la levée d'un contingent.
 
10 mai : Napoléon III part pour diriger les troupes françaises.
 
20 mai : Victoire française à Montebello.
 
4 juin : Victoire franco-sarde à Magenta.
 
8 juin : Occupation de Milan et de la Lombardie.
 
11 juillet : Préliminaires de paix signés à Villafranca.
 
10 novembre : Traité de Zurich : la Lombardie est rattachée au Piémont.
 
 

NAPOLEON III ET LA LIBERALISATION DE L’EMPIRE

 
1860
1er janvier :
Englobant des communes limitrophes, Paris est réorganisé en 20 arrondissements.

23 janvier : Traité de libre-échange entre la France et l'Angleterre.
 
24 mars : Traité de Turin : la Savoie et Nice rejoignent la France, tandis que le Piémont aggrandit son territoire avec la Toscane et la Romagne.

26 mars : Excommuniation par Pie IX, de tous ceux qui encouragent le mouvement fédérateur en Italie. L'entourage de Napoléon III riposte en publiant la brochure sur La question romaine.

8 avril : La France et l'Angleterre déclarent la guerre à la Chine, après plusieurs années de conflits larvés et l'assassinat de nombreux missionnaires et ressortissants européens.

15 août-7 septembre : Marche de Garibaldi sur Rome, après avoir conquis la Sicile et Naples. Le Piémont s'interpose aux Chemises brunes dans l'Ombrie.

17-20 septembre : Napoléon III séjourne à Alger.
 
21 septembre : Victoire française à Palikao contre la cavalerie chinoise.
 
13 octobre : Prise de la ville de Pékin.
 
18 octobre : Sac du Palais d'été de Pékin.
 
24-25 octobre : Traité de Pékin ouvrant les ports chinois au commerce occidental, et autorisant la présence de représentants diplomatiques européens.
 

1861
18 février : Création du royaume d'Italie ; Victor-Emmanuel II, roi du Piémont-Sardaigne, en est le premier souverain.
 
20 avril : Début des fouilles archéologiques du site d'Alésia, projet fortement encouragé par Napoléon III.
 
31 octobre : Convention entre la France, l'Angleterre et l'Espagne pour le recouvrement des dettes du Mexique, dont le gouvernement a suspendu le paiement. En janvier, la France envoie un corps expéditionnaire au Mexique.

L'année 1861 est marquée par des réformes libérales, notamment dans le secteur de l'organisation du pouvoir et de la presse.

1862
22 mars : Chute de Vinh Long : la Cochinchine est entièrement occupée par les Français. Le traité de Hué, signé le 5 juin, entérinera
 
9 avril : Les Espagnols et les Anglais se retirent de l'alliance tripartite contre le Mexique et quittent le pays.
 
5 mai : Défaite française à Puebla.

23 novembre : Napoléon III gracie des ouvriers typographes condamnés en septembre pour avoir fait grève.

1863
6 février : Napoléon III écrit une Lettre à Pélissier, alors gouverneur général en Algérie, dans laquelle il exprime son souhait d'arriver à une égalité « parfaite » entre les Européens et les Arabes.
 
Mars : Nouvel envoi de soldats au Mexique.
 
30 avril : Défaite écrasante à Camerone.
 
15 mai : La tenue du premier « Salon des refusés » est autorisée par Napoléon III
 
17 mai : Victoire française à Puebla.
 
31 mai-1er juin : Elections législatives. Montée des oppositions au régime.
 
5 juin : Mexico est occupé par les troupes françaises.
 
10 juillet : Rétablissement de la monarchie au Mexique : l'archiduc Maximilien de Habsbourg, frère de l'empereur d'Autriche, en devient le souverain.
 
11 août : Ratification du protectorat français sur le Cambodge.

1864
5 janvier : Prise de Guadalajara (Mexique).
 
Janvier-Mai : Guerre des Duchés, entre le Danemark et la Prusse alliée à l'Autriche.
 
25 mai : Loi sur les coalitions accordant le droit de grève.
 
15 septembre : Convention franco-italienne, protégeant les Etats du pape.

1865
8 janvier : Création de la section française de l'Association Internationale des Travailleurs (AIT), fondée l'année précédente à Londres.

10 mars : Décès du duc de Morny, demi-frère adultérin de l'empereur Napoléon III.
 
22 avril : Sénatus-consulte confirmant les tribus algériennes dans leurs droits de propriété des terres.
 
3 mai-7 juin : Voyage de Napoléon III en Algérie.
 
14 juin : La valeur légale du chèque est reconnue.

4-12 octobre : Rencontre entre Napoléon III et Bismarck à Biarritz.
 
Décembre : Fin du chantier de fouilles sur le site d'Alésia. Parution du 1er volume de la Vie de César (le 2ème volume parut l'année suivante).

1866
12 juin : Signature d'un accord secret entre la France et l'Autriche, cette dernière rompant avec la Russie.
 
Juin-Juillet : Guerre austro-prussienne.

18 août : Création de la Confédération de l'Allemagne du Nord, qui se dotera en juillet 1867 d'une Constitution fédérale.
 
Août-août 1867 : Crise économique.
 
13 décembre : Les troupes françaises quittent Rome, conformément à la convention signée le 15 septembre 1864.
 
 
1867
5 janvier : Napoléon III et Emile Ollivier se rencontrent afin d'établir un plan de réformes libérales.
 
17 janvier : Napoléon III présente des réformes favorables aux libertés individuelles et « encourage » son gouvernement à démissionner.
 
19 janvier : Le Moniteur publie une lettre de Napoléon III annonçant des réformes politiques, tel que le droit d'interpellation des ministres, sur la liberté de la presse et le droit de réunion.

14 mars : Le Sénat obtient de pouvoir demander une seconde discussion sur les lois votées par le Corps législatif.
 
1er avril-novembre : 3ème Exposition universelle à Paris.

10 avril : Gratuité de l'enseignement primaire dans les communes.
 
12 mai : Le tout nouveau musée des Antiquités nationales est installé dans le château de Saint-Germain-en-Laye.
 
6 juin : Echec du réfugié polonais Berezowski dans sa tentative d'assassinat contre le tsar Alexandre II, en visite à Paris.
 
19 juin : Maximilien est exécuté par les Républicains mexicains.
 
14 juillet : Bismark est nommé chancelier de la Confédération de l'Allemagne du Nord.
 
24 juillet : Autorisation de création de sociétés anonymes, sans autorisation préalable des pouvoirs publics.
 
18-22 août : Napoléon III rencontre François-Joseph d'Autriche à Salzbourg.

23 octobre : Garibaldi envahit l'Etat pontifical.

3 novembre : Les troupes françaises stoppent Garibaldi et entrent dans Rome.

1868
11 mai : Libéralisation du régime de la presse : fin de la censure et tarif du timbre abaissé.

6 juin : Toute réunion ne nécessite plus qu'une déclaration trois jours avant.
 
2 août : Suppression dans le Code civil, de l'article minorant le témoignage de l'ouvrier par rapport à celui de son patron.

1869
23-24 mai et 6-7 juin : Elections législatives, qui marquent la montée de l'opposition républicaine.
 
15 août : Fêtes à Ajaccio pour le centenaire de la naissance de Napoléon Ier, auxquelles assistent l'Impératrice et le Prince impérial. Fin des travaux du canal de Suez, qui sera inauguré le 17 novembre en présence de l'impératrice Eugénie.
 
8 septembre : Un sénatus-consulte donne une orientation très libérale au régime. Le Corps législatif peut désormais élire son président, établir son règlement intérieur, proposer des lois. Les séances du Sénat deviennent publiques, alors que cette institution a le droit de faire des amendements aux textes votés par le Corps législatif. Les ministres peuvent s'exprimer devant les deux Chambres, mais restent responsables devant le seul Sénat, nommé par l'empereur.
 
 

1870-1871 : LES ANNEES TRAGIQUES ET LA CHUTE DE L’EMPIRE

 
1870
Janvier : Près de 7000 ouvriers miniers font grève au Creusot pour demander une augmentation de salaire.

10 janvier : Pierre Bonaparte assassine le journaliste Victor Noir. Il sera acquitté le 27 mars.
 
12 janvier : Fin des candidatures officielles.
 
20 avril : Nouveau sénatus-consulte renforçant celui du 8 septembre 1869. Le Sénat devient une chambre législative au même titre et avec les mêmes prérogatives que le Corps législatif.
 
8 mai : Plébiscite favorable à Napoléon III et à l'orientation libérale qu'il donne au régime (7 359 000 oui / 1 572 000 non / 1 895 000 abstentions).

29 mai : En cas d'urgence les ministres peuvent désormais présenter des lois au Corps législatif sans passer par le Conseil d'Etat.
 
26 juin : Règlementation de la durée légale du travail.
 
3 juillet : Poussé en secret par Bismarck, le prince Léopold de Hohenzollern-Sigmaringen pose sa candidature au trône d'Espagne, après l'abdication de la reine Isabelle II en faveur de son propre fils et en accord avec Napoléon III.
 
6 juillet : Napoléon III exige du roi de Prusse une condamnation sans équivoque de cette candidature Hohenzollern.
 
10 juillet : Guillaume II se cabre face aux exigences françaises exprimées dans un ton clairement bellicistes. Secrètement, il demande cependant à Hohenzollern de retirer sa cadidature.

12 juillet : Hohenzollern retire sa candidature au trône d'Espagne.
 
12-13 juillet : Napoléon III envoie à Guillaume III un télégramme l'enjoignant de s'engager à ne pas soutenir une candidature Hohenzollern dans le futur.
 
13 juillet : Guillaune III considère que l'incident est terminé, mais Bismarck envoit de son propre chef à Napoléon III une dépêche belliciste, et la fait publier dans la presse.
 
14 juillet : Napoléon III, le Gouvernement et les Chambres prennent connaissance de la dépêche d'Ems.
 
16 juillet : Le Corps législatif vote les crédits de guerre.
 
19 juillet : Déclaration de guerre offcielle de la France à la Prusse.
 
23 juillet : La régence est confiée à l'impératrice Eugénie.

28 juillet : Napoléon III prend le commandement de l'armée du Rhin à Metz. Le rapport des forces est déséquilibré, la France peut compter sur 240 000 hommes, La Prusse et ses alliés allemands, 500 000.

4 août : Les Prussiens prennent Wissembourg.
 
6 août : Les Prussiens entrent sur le territoire français.
 
7 août : Etat de siège décrété à Paris.
 
7-13 août : Manifestaions en province contre l'Empire.
 
9 août : Session extraordinaire des deux Chambres. Chute du gouvernement d'Emille Ollivier. Manifestations contre Napoléon III à Paris.

10 août : L'impératrice Eugénie, régente, charge Cousin-Montauban, comte de Palikao, de former le nouveau gouvernement.
 
12 août : Nouvel emprunt de guerre. Le maréchal Bazaine, nommé généralissime, est placé à la tête de l'armée du Rhin.
 
14-18 août : La retraite de l'armée du Rhin vers Châlons est entaché de défaites (Borny, Rezonville, Saint-Privat, Gravelotte).
 
15 août : Napoléon III rejoint Mac-Mahon à Châlons.

17 août : Trochu, gouverneur militaire de Paris, organise un comité de défense.
 
20 août : Metz et Bazaine sont encerclés.
 
21 août : Napoléon III et Mac-Mahon cherchent à rejoindre Bazaine.
 
31 août-2 septembre : Bataille de Sedan. Napoléon III capitule et se rend aux Prussiens.
 
3 septembre : Entrevue entre Napoléon III et Guillaume Ier. L'Empereur est emprisonné dans la forteresse de Wilhelmshöhe.
 
4 septembre : Le Corps législatif vote la déchéance de Napoléon III, la proclamation de la IIIe République, et la constitution par Thiers d'un gouvernement provisoire de défense nationale.
 
7 septembre : L'impératrice Eugénie et le Prince impérial embarquent depuis Deauville pour l'Angleterre. Ils s'installeront à Hastings, dans le Sussex.
 
19-20 septembre : Encerclant Paris, les Prussiens s'installent à Versailles.
 
28 septembre : Capitulation de Strasbourg.
 
27 octobre : Capitulation de Bazaine à Metz.
 
30 octobre : L'impératrice Eugénie rend visite à Napoléon III à Wilhelmshöhe.
 
17 décembre : Premiers bombardements sur Paris.
 
 
1871
5 janvier : Nouveaux bombardements sur Paris.
 
18 janvier : Proclamation de l'Empire allemand, dans la galerie des Glaces du château de Versailles.

28 janvier : Capitulation de Paris. Signature d'un armistice à Versailles.
 
1er mars : Confirmation de la déchéance de Napoléon III et de sa dynastie par la nouvelle Assemblée nationale. Ratification des préliminaires de paix signés le 26 février : la France perd l'Alsace-Lorraine.

18 mars-29 mai : Commune de Paris.

 

L’EXIL ET LA MORT EN ANGLETERRE

 
19 mars : Louis-Napoléon Bonaparte quitte le château de Wilhelmshöhe pour l'Angleterre. Le lendemain, il débarque à Douvres puis se rend à Camden Place, à Chislehurst, dans le Kent.

27 mars :  Visite du couple impérial exilé à la reine Victoria, au château de Windsor.

23 mai : Traité de Francfort : perte de l'Alsace et la Lorraine, indemnités de 5 milliards en francs-or, armée réduite et cantonnée au sud de la Loire.
 
16 mai : Destruction de la colonne Vendôme à Paris.

Automne : Séjour de l'impératrice Eugénie en Espagne.
 
30 novembre : Visite de la reine Victoria à Camden Place.
 
1872
Eté : Séjours à Brighton et à Cowes. L'état de santé de Napoléon III se dégrade.

Octobre : Le Prince impérial entre à l'Académie royale de Woolwich.

15 décembre : Louis-Napoléon consulte Sir William Gull, Sir James Paget et Sir Henry Thompson pour ses problèmes de calculs dans la vessie

1873
2 janvier : Sir Henry Thompson, grand spécialiste ayant opéré avec succès le roi de Belgique, pratique la première intervention de broyage de la pierre, ou lithotritie.

6 janvier : Seconde lithotritie.

9 janvier, 10h45 : Décès de Louis-Napoléon Bonaparte, dernier empereur des Français. Son corps embaumé, est exposé dans une chapelle ardente à Camden Place.

15 janvier : Cérémonie des obsèques dans la petite église de St Mary's, à Chislehurst.

1879
1er juin : Décès du Prince impérial dans une embuscade au Zoulouland, en Afrique du Sud, alors qu'il combattait sous l'uniforme anglais.
 
1887
Translation des corps de Napoléon III et du Prince impérial dans l'abbaye de Farnborough

1920
11 juillet : Décès de l'impératrice Eugénie à Madrid.
    

I. Delage (août 2004)

Partager