15 octobre 1810 : un décret national contre certaines « nuisances industrielles »

Révolution / Consulat / Ier Empire
Partager
15 octobre 1810 : un décret national contre certaines « nuisances industrielles »

Considérée comme un « corps vivant », la ville a toujours été confrontée à la gestion de ses déchets et toxines, notamment ceux liés aux activités alimentaires (sang, carcasses animales…) et artisanales. Avec le développement de l’industrie, notamment chimique, à partir du XVIIIe siècle, la maîtrise des risques sanitaires devient un nouvel enjeu. Ce décret du 15 octobre 1810 limite l’implantation et le développement d’industries aux « nuisances olfactives », une première limitation apportée aux pollutions industrielles. Si dans les usages ce décret ne fut guère efficace, les autorisations étant facilement accordées aux manufacturiers par des autorités conciliantes, il pouvait permettre aux populations environnantes de se faire entendre : un autre usage pouvait entrer, petit à petit, les mœurs. (Irène Delage)

télécharger l’infographie (format pdf)

Lire le décret du 15 novembre 1810 : « Décret impérial relatif aux établissements et ateliers qui répandent une odeur insalubre ou incommode, au Palais de Fontainebleau, le 15 octobre 1810 »

Infographie créée en novembre 2019, mise en ligne 24 mars 2020, revue le 02 avril 2023.

Partager