Jacques Le Goff : 1996-2006 Napoleon.org a 10 ans (audio)

Partager

A l’occasion de son 10ème anniversaire napoleon.org a convié quelques historiens, de la période napoléonienne et d’autres périodes, des personnalités du monde culturel et des membres de la Fondation Napoléon, à évoquer Napoléon, « leur » Napoléon. Réalisées en partenariat avec Europe 1, ces rencontres sont conduites par Franck Ferrand, et présentées par Julie. (mise en ligne le 1er décembre 2006)

Pour écouter cette interview, il vous sera peut-être nécessaire de télécharger Windows Media Player (gratuit).

Jacques Le Goff : 1996-2006 Napoleon.org a 10 ans (audio)
© D.R.

Jacques Le Goff, historien médiéviste

Né en 1924 à Toulon, Jacques Le Goff entre en khâgne au lycée Louis-le-Grand en 1944, puis réussit le concours d’entrée à l’École Normale Supérieure. Normalien et agrégé d’Histoire, il enseigne dans un lycée d’Amiens entre 1950 et 1951 avant de partir 1 an au Lincoln College d’Oxford. Membre de l’École française de Rome en 1952-1953, il devient en 1954 enseignant à la faculté des Lettres de Lille, puis entre à l’École Pratiques des Hautes Études en 1960. Il est élu de 1972 à 1977 président de la VIe section de cette école, qui devient sous sa présidence en 1975 l’École des Hautes Études en Sciences Sociales. Il a participé aux belles heures de l’École des Annales avec les disciples de Marc Bloch (1886-1944) tel Fernand Braudel et Lucien Febvre.

Jacques Le Goff a occupé des fonctions au sein du Conseil supérieur des Universités, du Conseil scientifique de l’Institut de recherche et d’histoire des textes, de la Fondation France-Pologne, de l’Academia Europea, de l’Académie polonaise des Sciences et a été Correspond fellow of the Medieval Academy of America et président du Conseil scientifique de l’École nationale du Patrimoine. Reconnu internationalement par ses pairs, il est docteur honoris causa des Universités de Cracovie, Louvain, Jérusalem, Budapest, Varsovie, Bucarest, Cluj et Prague.
Parmi ses ouvrages, sont indispensables : Marchands et banquiers au Moyen Âge, PUF, 1956 ; Les intellectuels au Moyen Âge, Seuil, 1957 ; La civilisation de l’Occident médiéval, Arthaud, 1964 ; Pour un autre Moyen Âge. Temps, travail et culture en Occident, 18 essais, Paris, Gallimard, 1977 ; La naissance du purgatoire, Gallimard, 1981 ; L’apogée de la chrétienté, v. 1180-v. 1330, Bordas, 1982 ; L’imaginaire médiéval. Essais, Paris, Gallimard, 1985 ; La bourse et la vie. Économie et religion au Moyen Âge, Hachette, 1986 ; Histoire et mémoire, Paris, Gallimard, 1988 ; Saint Louis, Gallimard, 1996 ; Une vie pour l’histoire, entretiens avec Marc Heurgon, Éditions de la Découverte, 1996 ; L’Europe racontée aux jeunes, Seuil, 1996 ; Cinq personnages d’hier pour aujourd’hui : Bouddha, Abélard, Saint François d’Assise, Michelet, Bloch, Éditions de la Fabrique, 2001 ; L’Europe est-elle née au Moyen Age ?, Seuil, 2003 ; Une histoire du corps au Moyen Âge, avec Nicolas Truong, Liana Levi, 2003 ; Un long Moyen Age, Tallandier, 2004. En 2002, il publie sa biographie, A la recherche du Moyen Age, aux éditions Audibert.
Parallèlement à l’écriture, Jacques Le Goff a également choisi la radio pour diffuser un savoir passionnant, toujours accessible au plus grand nombre, en produisant l’émission les Lundis de l’Histoire sur France Culture par exemple. En 1977, Jacques Le Goff a été fait commandeur dans l’Ordre des Arts et Lettres.

Jacques Le Goff est décédé à Paris, le 1er avril 2014 à l’âge de 90 ans.

Mise à jour avril 2014

Partager