Le musée Girodet de Montargis

Période : Directoire-Consulat-Ier Empire/Directory-Consulate-1st Empire
Partager
Le P'tit Musée Girodet de Montargis © Musée Girodet

L’hôtel Durzy

Philippe François Durzy (1764-1851), militaire natif de Montargis, lègue sa fortune par testament à la création d’une école professionnelle ou une fondation portant son nom. Celle-ci est créée dans l’hôtel Durzy, construit à cet effet à partir de 1855. À partir de 1861, il accueille le musée Girodet, trente-sept ans après la mort du peintre élève de David, Anne-Louis Girodet de Roussy-Trioson (1767-1824), lui-même montargois de naissance.

Le musée Girodet

Outre la trentaine de peintures de Girodet, le musée possède dans ses collections des œuvres d’époque contemporaine du peintre : des David, Gros ou encore Géricault. Ces collections abritent également un fonds important de sculptures du XIXe s. – en particulier du Second Empire – dont celles de l’artiste Henri de Triqueti (1803-1874).

Réaménagement des années 2010 et P’tit musée Girodet

À partir de 2014, le musée décide avec le soutien  de la DAC et la région du Centre ainsi que du département (Loiret) de s’agrandir, selon le communiqué officiel, afin : « d’améliorer les conditions d’accès, d’accueil et de visites des publics ; d’accroître les surfaces destinées aux expositions permanentes et temporaires ; de valoriser les collections et de leur apporter de meilleures conditions de conservations ; de constituer un lieu de référence sur l’histoire du montargois, l’art des années 1780-1875 mais aussi un pôle d’activités culturelles, artistiques et touristiques ouvert à tous ; de préserver la salle des mariages à laquelle les montargois sont attachés. »
Initialement, ces travaux devaient prendre fin courant 2017.

Pour permettre aux visiteurs de profiter de petites expositions temporaires et faire vivre les collections, dans l’attente de la fin des travaux, un nouvel espace est alors aménagé au 35 rue Dorée, à Montargis : le P’tit musée Girodet.

Inondations de 2016 et réouverture repoussée

Au printemps 2016, les fortes crues que connaissent la Seine et son affluent le Loing provoquent des inondations qui endommagent sérieusement certaines œuvres du musée en cours de travaux, repoussant à une date encore inconnue sa réouverture et prolongeant l’existence du P’tit musée dans l’attente des restaurations nécessaires des œuvres abîmées, pour lesquelles une souscription est rapidement lancée avec succès.

Méfaits des inondations du printemps 2016 sur le musée
Réussite de la souscription pour la restauration post-inondations

En savoir +

Site du muséeL’association des Amis du musée | Page Facebook du musée

janvier 2017

Partager