Benjamin Constant

Auteur(s) : BURNAND Léonard
Partager

Tantôt analysé pour ses écrits en philosophie politique, tantôt scruté pour ses œuvres littéraires, parfois évoqué pour sa relation passionnée avec Germaine de Staël, Benjamin Constant n’avait pas bénéficié depuis longtemps d’une étude globale de sa personnalité et de son parcours atypique. Qui pouvait s’atteler à la tâche mieux que l’actuel directeur de l’Institut Benjamin-Constant (dont on peut saluer l’inlassable travail de mise en valeur de l’héritage de l’intellectuel, à travers ses publications pointues) et président de l’Association Benjamin Constant ?
Léonard Burnand, loin d’être complaisant avec le personnage, rassemble les différentes et multiples facettes du rédacteur de l’Acte additionnel de 1815 qui n’avait cessé de s’opposer à Napoléon ; il nous les expose dans une langue aussi limpide qu’est complexe son sujet d’étude. Les quinze pages de bibliographie qui closent seront précieuses pour compléter cette biographie bienvenue. (M. de Bruchard)

Benjamin Constant
© Perrin 2022

Présentation par l’éditeur

À la fin de sa vie, Benjamin Constant déclarait : « Je veux qu’on dise après moi que j’ai contribué à fonder la liberté en France. » La postérité ne lui a pourtant pas rendu suffisamment justice, célébrant plutôt le romancier d’Adolphe, chef d’œuvre pionnier de l’autofiction, que le combattant inlassable de « la liberté en tout », selon son expression. Né en 1767 à Lausanne dans une famille protestante d’origine française, orphelin de mère dès sa naissance, il mena une existence vagabonde à travers l’Europe, où il se fit remarquer aussitôt par la puissance de son esprit et son extraordinaire facilité d’expression, ainsi que par ses amours erratiques et ses dettes de jeu.
En 1795, formant avec Germaine de Staël un couple exceptionnel et orageux, il s’engage en politique. Par la plume et par l’action, sa ligne ne variera jamais : conjurer la tentation totalitaire par un gouvernement représentatif équilibré et garantissant toutes les libertés, celle de la presse comme celle des Noirs. C’est pourquoi il s’opposa vivement à l’Empire autoritaire puis à la Restauration réactionnaire. Parmi ses innombrables écrits et discours, les 
Principes de politique furent le bréviaire de la jeunesse libérale, et ses obsèques, en décembre 1830, donnèrent lieu à Paris à une énorme manifestation de foule, qui saluait la liberté faite homme. Dans une démocratie en crise, Benjamin Constant est plus actuel  que jamais.

Professeur d’histoire moderne et doyen de la faculté des Lettres de l’université de Lausanne, Léonard Burnand dirige en son sein, depuis 2012, l’Institut Benjamin-Constant. À ce titre, il est associé à la publication monumentale des Œuvres complètes et préside le comité de rédaction des Annales Benjamin Constant. Il est notamment l’auteur de Necker et l’opinion publique (2004) et, en collaboration, de Germaine de Staël et Benjamin Constant. L’esprit de liberté (Perrin, 2017)

Lire un extrait | Voir la table des matières

Année de publication :
2022
Lieu et maison d'édition :
Paris, Perrin
Nombre de pages :
380 p.
Pour commander :
grâce à notre partenaire la Librairie Fontaine Haussmann et aux sites Librairies indépendantes, ParisLibrairies.fr et  PlaceDesLibraires.fr.
Partager