Joseph Bonaparte

Auteur(s) : LENTZ Thierry
Partager
Joseph Bonaparte, par Thierry Lentz © Perrin 2016

Ce livre fait partie de notre sélection de Noël 2016

Le prix Chateaubriand 2016 a été attribué à Thierry Lentz pour cette biographie.

Joseph Bonaparte, l’exemple parfait du « connu inconnu » sort de l’ombre avec cette remarquable biographie qui révèle que, justement, le frère aîné de Napoléon méritait que soient étudiés sa personnalité, son rôle et son action politiques, pour lui-même et plus seulement en comparaison avec l’Empereur. Nourri de recherches sur la période napoléonienne depuis une quinzaine d’année, ce travail s’appuie aussi sur les archives de Joseph Bonaparte rendues récemment accessibles, en 1979, avec leur restitution à la France par la famille Wellington, et qui éclairent sous un nouveau jour la question espagnole.
Le rétablissement de certaines vérités historiques dégage une personnalité complexe, et une relation tout aussi complexe entre les deux aînés des Bonaparte. Ainsi, malgré l’affirmation de conceptions politiques résolument différentes lors de conflits parfois violents avec Napoléon, notamment au moment des discussions sur l’instauration de l’Empire héréditaire, Joseph Bonaparte resta toujours fidèle à son frère l’Empereur et au régime. Et la place que Napoléon donna à son frère, sous le Consulat comme sous l’Empire (négociateur des traités diplomatiques importants que furent le traité de Mortefontaine avec les États-Unis (1800), la paix de Lunéville avec l’Autriche et le Concordat avec le Saint-Siège (1801), la paix d’Amiens avec l’Angleterre (1802), roi de Naples puis d’Espagne, lieutenant général de l’Empereur en 1814) montre aussi que l’Empereur ne put pas se passer de Joseph. Ceci rappelé, cette biographie montre aussi combien Joseph Bonaparte fut une personnalité importante à part entière, avant (en Corse) et après (aux États-Unis et en Europe) Napoléon. (I. Delage)

Sur le web

Présentation de l’ouvrage dans les Voix de l’histoire (durée : 31:54).

Note de l’éditeur

Joseph Bonaparte (1768-1844) a joué un rôle considérable pendant la Révolution puis sous le gouvernement de son frère cadet, Napoléon. Un simple survol des fonctions qu’il occupa durant ce quart de siècle suffit à en prendre la mesure : président du district d’Ajaccio, commissaire des guerres, ambassadeur, député, conseiller d’État, sénateur, grand électeur de l’Empire, roi de Naples, roi d’Espagne, lieutenant général de l’empereur en 1814, président du Conseil des ministres durant les Cent-jours. Son rôle politique actif fut donc de premier plan, marqué par une relation très particulière avec Napoléon dont il fut peut-être le seul ami. Après 1815, sa position ne fut pas non plus secondaire, malgré son départ d’Europe pour un long exil de près de 25 ans aux États-Unis où il devint un personnage très en vue, jusque dans les milieux officiels. Il demeura de plus une sorte de régent moral pour le compte du roi de Rome puis, après la mort de celui-ci (1832), devint prétendant au trône impérial. L’âge venant, il se raidit dans cette position et se heurta à son neveu Louis-Napoléon, le futur Napoléon III. Inhumé à Florence après sa mort dans cette ville, en 1844, il rejoignit son frère sous le dôme des Invalides en 1862.

Présentation de l’auteur

Directeur de la Fondation Napoléon depuis 2000, Thierry Lentz est l’auteur de nombreux ouvrages, parmi lesquels Le Grand Consulat 1799-1804 (Fayard, 1999), Nouvelle histoire de l’Empire (Fayard, 2002-2010, 4 tomes), Napoléon diplomate (CNRS éditions, 2012), Le congrès de Vienne. Une refondation de l’Europe (1814-1815) (Perrin, 2013), Les vingt jours de Fontainebleau. La première abdication de Napoléon (Perrin, 2014), Waterloo. 1815 (Perrin, 2015).

Année de publication :
2016
Lieu et maison d'édition :
Paris, éditions Perrin
Nombre de pages :
752 p.
Pour commander :
grâce à notre partenaire la Librairie Fontaine Haussmann et aux sites ParisLibraries.fr et  PlaceDesLibraires.fr.
Partager