« Le plus puissant souffle de vie… ». La mort de Napoléon (1821-2021)

Auteur(s) : COLLECTIF, LAGRANGE François (dir.), LENTZ Thierry (dir.)
Partager

Entendre les plus grands spécialistes actuels parler de la mort de l’Empereur, pour balayer idées reçues ou conspirationnistes, et mettre en lumière des aspects parfois inattendus de cet événement à la fois mystérieux et connu de tous…
Chose n’est pas coutume, les actes du colloque sur la mort de Napoléon, qui se tiendra à l’automne 2021 dans le cadre du bicentenaire de la mort de l’Empereur et du label « 2021 Année Napoléon », paraissent avant la tenue physique de l’événement.
On n’en appréciera que plus encore, en avant-première, les études à la pointe de la recherche – historique mais aussi scientifique, archivistique et… philosophique – qui sont réunies dans cet ouvrage, érudit mais abordable et pédagogique, publié par les éditions du CNRS. (M. de Bruchard)

Avant-propos de Jean Tulard
Contributions de Adrián Fernández Almoguera, Jacques-Olivier Boudon, Pierre Branda, Philippe Charlier, Léa Charliquart, Marie Courtemanche, Michel Dancoisne-Martineau, Bernard Degout, Juliette Glikman, Alain Goldcher, Patrice Gueniffey, Alexis Halpérin, Peter Hicks, François Lagrange, Sylvie Le Ray-Burimi, Thierry Lentz, Aurélien Lignereux, Chantal Prévot, Émilie Robbe, Hervé Robert, Nathalia Tanchina, Alexandre Tchoudinov, Charles-Éloi Vial.

« Le plus puissant souffle de vie… ». La mort de Napoléon (1821-2021)
© CNRS Éditions 2021

Présentation par l’éditeur

Le 5 mai 1821, à 5h49 du soir, Napoléon rendait « le plus puissant souffle de vie qui jamais anima l’argile humaine ». C’était il y a deux cents ans.
Ce souffle bouscula tout le XIXe siècle et se fait encore sentir aujourd’hui. Car si son parcours terrestre s’acheva au soleil couchant de Sainte-Hélène, son souvenir, sa légende et, surtout, son héritage restent encore bien vivants.
Les auteurs des 23 études que voici racontent et analysent sous tous ses aspects – humains, politiques, mémoriels et légendaires – ce décès qui fut bien plus que celui d’un homme.
Comment mourir ? Que faire de sa propre mort pour la postérité ? Quel fut son écho sur le moment et dans le siècle ? Comment a-t-elle été représentée par les peintres et les poètes ? Que sont devenus les lieux du calvaire à Sainte-Hélène ? Que penser des énigmes qui continuent à rôder autour de la mort du grand homme ?
Un point passionnant et nécessaire sur les recherches les plus récentes.

Sommaire

Présentation, Thierry Lentz et François Lagrange
Avant-propos, Jean Tulard, de l’Institut

PREMIÈRE PARTIE – SAINTE-HÉLÈNE, 5 MAI 1821
– Le douloureux crépuscule, Pierre Branda
– Le souverain et la mort, les rituels du bien-mourir, Patrice Guenffey
– Jusqu’au bout de l’infini : une mort de chrétien, Marie Courtemanche
Les secours de l’Église ; Un pari ; L’encre de l’exil se mêle à l’huile de l’agonie
– Des Britanniques à Sainte-Hélène face à la mort de Napoléon, Peter Hicks
James Hall, le chirurgien de passage ; Walter Henry, le chirurgien auteur ; Charles McCarthy ; Le ménage Ward
– Analyse critique des rapports d’autopsie sur Napoléon, Alain Goldcher
Pourquoi pratiquer une autopsie ? ; L’organisation de l’autopsie ; Constatations ; Que déduire de ces rapports ? ; Pourquoi évoque-t-on ce cancer depuis deux siècles ? ; L’autopsie permet-elle de diagnostiquer la maladie de I’estomac de Napoléon ? ; Mécanisme du décès
– Confession des masques : à la recherche du vrai visage de Napoléon, Philippe Charlier
Introduction ; Matériel et méthode ; Résultats ; Discussion ; Tentative d’ arbre généalogique ; Conclusion
– La Tombe de Sainte-Hélène (6 mai 1821-5 mai 2021), Michel Dancoisne-Martineau
Huit mille nuits entre mort et résurrection : l’Innommé de Sainte-Hélène ; Le Retour des Cendres ; La France achète le Val Napoléon ; Le domaine national de la vallée de la Tombe de Napoléon ; De 1946 à aujourd’hui : du mythe à la réalité
Cantillon, l’inconnu du testament de Napoléon Ier, Chantal Prévot
Une difficile succession ; Un « trouble-fête » ; Le vrai-faux attentat des Champs-Élysées ; Une enquête diligente ; L’arrestation ; Un procès polémique ; Après I’héritage

DEUXIÈME PARTIE – « LUI, LUI PARTOUT »
Une mort de papier: rumeurs,  fantasmes et complot (fin uillet-décembre 1821), Charles-Éloi Vial
Une rumeur de salon ; Une mort bibliographique ; Lectures funèbres ; La propagation de la nouvelle ; La mort, une étape vers l’immortalité
– Napoléon en Enfer, Aurélien Lignereux
Chute brutale ou longue descente en Enfer ? ; Voyages jusqu’au bout de l’Enfer ; L’Enfer des caricatures, dernier rempart contre I’impunité
– Le nouveau Messie, Thierry Lentz
Il subit sa Passion et fut mis au Tombeau ; Napoléon, vainqueur de la mort ? ; Les Évangiles ; Messie ou Sauveur ?
– L’anti-légende de Napoléon ou L’exploration du plus puissant souffle qui jamais anima l’argile humaine, Bernard Degout
Tous les Napoléon d’Alexandre Pouchkine, Alexandre Tchoudinov
Apothéoses de Napoléon. Les voies de l’immortalité (1796-1821), Émitie Robbe
Divus Neapolio ? De la divinité comme outil politique ; Plus dure sera la chute ; Le colosse abattu

TROISIEME PARTIE – « SUR LES BORDS DE LA SEINE »
– Retrouver le corps : exhumer les grands hommes, Léa Chorliquart
L’impossible mort naturelle ; Des idées et des corps ; Un nouveau regard sur le cadavre ; Vainqueurs du temps ; Conserver les traits : les masques mortuaires ; L’image de l’exhumation
– Le retour des Cendres. Le coup d’éclat napoléonien du roi des Français, Hervé Robert
– Du Saint-Sépulcre hélénien aux Invalides : Napoléon en ses tombeaux, Napoléon en ses musées, Sylvie Le Ray-Burimi
« De ce marbre dont on fait les Dieux… » : Napoléon divinisé, héroïsé, statufié ; « Un autel où le Dieu serait devenu visible… » : Napoléon aux Invalides, épiphanie ou désordre ? ; « Le musée de l’Armée est le temple… » ; Du culte des reliques aux collections napoléoniennes
– Des pensées pour l’Empereur depuis l’Amérique : Carlo Zucchi et le tombeau de Napoléon, Adriân Alntoguera
Du champ de bataille à l’école de Percier ? ; De Montevideo à Paris : quatre projets et un dernier hommage à Napoléon.
– Napoléon aux Invalides : tombeau achevé, tombeau définitif ?, François Lagrange
– La pierre de quartzite du tombeau de l’Empereur, Nathalia Tanchina
– L’Adieu aux larmes. Le souvenir du 5 mai entre sédition et commémoration, de la monarchie de Juillet au second Empire, Juliette Glikman
« Buonaparte », un mort bien encombrant ; Les nostalgies des enfants de l’Empire ; La « charge à l’eau » de mai 1831 ; Le rassemblement du 5 mai 1832, un pot-pouri d’opinions ; contestataires ; Des chagrins et des peines : les déplorations du bonapartisme libéral ; Des lamentations poétiques à portée très politique ; Le deuil orchestré par la monarchie de Juillet : l’échec d’une captation ; Les méandres subversifs du bonapartisme d’outre-tombe ; Sous le second Empire, l’épuisement de la commémoration ; La religion du souvenir des « vieux de la vieille »
– Les visiteurs du Tombeau, Jacques-Olivier Boudon
Les premiers visiteurs ; Le tournant du Second Empire ; La descente dans la crypte ; La III’ République et le legs napoléonien
– 1921 : le centenaire de la mort de Napoléon, Alexis Halpérin
Le 4 mai 1921 : hommages de l’Église et des sociétés savantes ; Le 5 mai 1921 : hommages de l’Armée et de la Nation ; De la réception médiatique des commémorations du centenaire

Présentation des auteurs

Année de publication :
2021
Lieu et maison d'édition :
Paris, CNRS Éditions
Nombre de pages :
304 p.
Pour commander :
grâce à notre partenaire la Librairie Fontaine Haussmann et aux sites ParisLibrairies.fr et  PlaceDesLibraires.fr.
Partager