Accessoire de mode : Le chapeau capote

La capote est un chapeau spécifique qui recouvre la chevelure de la femme. Sa forme arrondie encadre l'ovale du visage. Il se noue par des rubans sous le menton. Il forme à l'arrière une coque venant accueillir et cacher le chignon de nuque.
 
Sous le Second Empire, la capote est encore à la mode mais se prépare à subir de nombreuses modifications.
 
Avec ses armatures, elle auréole le visage de la femme et relève d'une confection sur-mesure. Elle emboîte la tête, ce qui oblige les femmes à adopter la coiffure en bandeaux présentée en larges mèches de cheveux lissées à plat. Recouvert de soie ou de velours, ce chapeau est parfois égayé par une plume. En bordure interne, un ruban de dentelle sur de la soie plissée vient éclairer le visage.
 
Au fil des années 1850, la capote perd de sa rigidité et gagne en souplesse. La partie de la nuque est progressivement remplacée par un bavolet, ce qui permet au chignon, plus visible, de prendre de l'importance. L'ancienne partie auréolée devient souple ce qui oblige la modiste à donner de l'épaisseur en ajoutant de la matière. Le coiffeur joue également un rôle dans la forme du chapeau en donnant aux cheveux du devant plus de volume.
 
Ludovic Cazettes (décembre 2010)

Source

Caprice de la mode romantique, reflet d'un art de vivre, Monique Scalaresky, Edition Ouest-France-Rennes, 2000.