Le 5 mai à Sainte-Hélène, poème de Jean-Loup Seban

Prix Victor Hugo 2017, Délégué pour le Benelux de la Société des Poètes français, Jean-Loup Seban a écrit ce poème à l’occasion du bicentenaire de la mort de Napoléon 1821-2021.

Extraits

L’auteur nous a autorisé à publier son poème en entier :

Sous un dais de douleur, l’Invaincu rendit l’âme
Dans l’île infortunée où le barbare Anglais,
Longtemps après l’enfer des bourgeois de Calais,
Se livrait derechef à sa nature infâme !

La Muse de l’Histoire éleva l’oriflamme
De l’Aigle impérial au-dessus des palais
Des monarques d’Europe et d’un concert de lais
Sur l’amour de la gloire accompagna son blâme !

La France est en grand deuil du plus grand des mortels ;
Jupiter, au banquet des heureux immortels,
Accueillit comme un fils le nouvel Alexandre.

Ce geste enjalousa certains amis de Mars ;
On entendit Nelson faire un terrible esclandre,
Mais il fut rabroué par les divins Césars.

Ce poème est publié dans l’Anthologie de la Société des Poètes français d’avril-mai 2021.