[2021 Année Napoléon] Un aperçu de l’exposition Joséphine & Napoléon. Une histoire (extra)ordinaire

Auteur(s) : EQUIPE DE LA FONDATION NAPOLÉON
Partager

La Maison Chaumet célèbre jusqu’au 18 juillet 2021 le bicentenaire de la mort de Napoléon Ier avec une exposition exceptionnelle accessible sur rendez-vous Napoléon & Joséphine, une histoire (extra)ordinaire qui présente l’histoire de Napoléon et de sa première épouse à travers plus de 150 pièces des collections de la Maison Chaumet, héritière de Nitot, le joaillier de l’Impératrice.
Une histoire d’amour mais également de politique, de symbole et de soutien à l’artisanat de luxe.
Les visites sont à réserver sur le site de la Maison Chaumet: que les visiteurs se hâtent pour voir ces merveilles, car les places partent vite !

Découvrez quelques images de l’exposition, de son installation à son aspect actuel, intime et luxueux.

Mise en ligne : juin 2021

[2021 Année Napoléon] Un aperçu de l’exposition <i>Joséphine & Napoléon. Une histoire (extra)ordinaire

Une exposition gratuite dans un temple du raffinement, au 12 place Vendôme à Paris

La Maison Chaumet est l’héritière directe du premier joaillier – Nitot – à s’installer en cette place historique et emblématique de Paris en 1812, d’abord au n°15 puis, depuis plus d’un siècle, au n°12.

La Maison Chaumet, place Vendôme, au n°12.

L’étroite histoire entre la Maison et le Premier Empire et sa vue imprenable sur la colonne de la Grande Armée en font un lieu particulièrement parlant pour évoquer les créations de Nitot pour l’impératrice Joséphine.
Faire une visite virtuelle du n° 12 de la place Vendôme
En savoir + sur l’histoire du siège de la Maison Chaumet

L’équipe de la Fondation Napoléon avait eu la chance de faire une visite privée des salons de l’hôtel particulier de la Maison Chaumet et de voir quelques pièces des collections du grand joaillier en octobre 2020. ► Voir l’article avec des photos (en anglais)
Et les deux institutions ont un historique de collaboration pour des expositions : en 2018, Chaumet exposait à Tokyo ses plus belles créations dans Les mondes de Chaumet. La Fondation Napoléon avait prêté une montre à tact de Jérôme Bonaparte ainsi qu’une parure de malachite supposée avoir appartenu à Joséphine à cette exposition. ► Voir un album d’une dizaine de photos sur Facebook

Mettre en valeur des créations du Premier Empire en les recontextualisant

Le travail de l’équipe de la Maison Chaumet s’est fait en étroite collaboration avec Pierre Branda, commissaire de l’exposition et chef du service Patrimoine de la Fondation Napoléon, dans un objectif de mise en valeur des pièces de joaillerie exceptionnelles données pour la première fois à voir dans leur ensemble, en racontant l’histoire de leur création, reflet d’histoire du couple impérial. Ces pièces sont donc entourées d’autres objets historiques pour mieux les appréhender.
Voici quelques vues d’ensemble de l’exposition.

 

Un livret explicatif rédigé par Pierre Branda est mis à disposition des visiteurs dans cet esprit.

Des bijoux dans leur écrin

Voici quelques photos des pièces qui sont données à voir au fil de l’exposition.

Titre de revue :
inédit
Partager