St. Michael’s Abbey – Farnborough

Partager

C'est en Angleterre que la famille impériale trouva refuge après la chute du Second Empire. Tout d'abord installée à Chislehurst dans la propriété de Camden Place, l'Impératrice Eugénie fixa sa nouvelle résidence à Farnborough, dans le Hampshire, après la disparition de son époux en 1873 et celle de son fils en 1879. Elle y fit aménager un cottage construit en 1860 dans le style gothique victorien et surtout elle y fit ériger une abbaye en 1881 afin d'accueillir plus noblement les dépouilles de Napoléon III et du prince Impérial trop à l'étroit dans la modeste église de Chislehurst.
 
Conçu par Gabriel Destailleur, ce pastiche gothique s'inspire d'une autre abbaye dédiée à Saint-Michel, celle de Hautecombe près du Lac du Bourget où sont inhumés les princes de Savoie. L'édidice se trouve à proximité de la résidence de l'Impératrice, aujourd'hui transformée en école. Eugénie se recueillait régulièrement devant les sarcophages de granit écossais offerts par la Reine Victoria. A sa mort en 1920, elle y fut inhumée selon sa volonté, au-dessus de l'autel, entre son mari et son fils gisant respectivement dans deux chapelles latérales.
 
L'abbaye Saint-Michel abrite toujours la vie monacale des Bénédictins qui conservent et entretiennent avec une grande dévotion les tombeaux impériaux dans la crypte.
 

Partager