Villa Arnaga – Musée Edmond Rostand

Période : IIIe République - XXe s.
Partager

La maison du père de L’Aiglon a été construite entre 1903 et 1906, soit trois ans après la publication et le succès de la pièce mettant en scène le fils de Napoléon Ier.
Produite dans un style basque purement traditionnel, cette demeure était à la pointe de la modernité en cette Belle Époque qui mettait à profit le développement de l’électricité à usage particulier et domestique (la salle de bain à l’étage le prouve !).
Outre la superbe maison, on se délectera du parc, composé d’un jardin à la Française et d’un jardin à l’Anglaise, qui se devinent depuis l’extérieur du domaine, sur le chemin de la villa bordé de châtaigniers.

Villa Arnaga – Musée Edmond Rostand
© guide-du-paysbasque.com

L’intérêt architectural d’Arnaga est indéniable, mais le passionné de littérature, et de l’histoire tragique du roi de Rome, se délectera des détails de la visite (notamment d’une sublime photo de Sarah Bernhardt en Aiglon, dans le bureau de l’écrivain), où le luxe côtoie la simplicité dans un curieux et unique mélange.
► Voir plus de photos et en apprendre plus sur le site du musée, d’une grande richesse documentaire

Partager