+
10 ans
Jeunes
historiens

Le calendrier républicain

Partager

De 1789 à 1799, la France est bouleversée par une révolution qui va toucher tous les aspects de la vie politique mais aussi quotidienne des Français.
La monarchie est remplacée par une République le 22 septembre 1792, où le gouvernement est partagé, les privilèges de la noblesse sont abolis et tous les hommes sont égaux en droit, la religion catholique est supprimée et ses églises fermées.
Parmi les autres changements, le gouvernement décide le 6 octobre 1793 de créer un nouveau calendrier. Le premier jour de l’an est fixé à la date anniversaire de la naissance de la Ière république, c’est-à-dire le 22 septembre, et non plus le 1er janvier !

Les jours et les mois changent de nom et la semaine ne compte plus 7 jours mais 10 : c’est une décade avec le primidi, duodi, tridi, quartidi, quintidi, sextidi, septidi, octidi, nonidi et décadi. Chaque mois comprend trois décades et l’année se termine avec 5 jours supplémentaires après le dernier mois de l’année (qui est fructidor).

Pour le nom des mois, le poète Philippe François Nazaire Fabre, dit Fabre d’Eglantine (1750-1794), s’est inspiré du rythme des saisons et des événements naturels qui y sont associés : l’année républicaine commence avec le mois de vendémiaire, mois des vendanges, correspondant à la période du 22 septembre au 21 octobre. Puis suivent les mois de brumaire (des brumes), et frimaire (des frimas) ; nivôse (des neiges), pluviôse (des pluies) et ventôse (du vent) ; germinal (de la germination), floréal (des fleurs) et prairial (des prairies) ; enfin messidor (des moissons), thermidor (des chaleurs) et fructidor (des fruits).

C’est ainsi que l’on parle du coup d’Etat du 18-Brumaire an 8 (ou an VIII) lorsque Napoléon a pris le pouvoir : c’était le 9 novembre 1799.

Plus question d’associer des saints aux jours de l’année : les noms des jours ont été choisis parmi les noms de fleurs, d’arbres, de plantes diverse, d’animaux et d’outils agricoles. Ainsi le 1er jour de l’année, le 1er vendémiaire porte le nom de… raisin !
Tout cela devient un vrai casse-tête pour les Français qui ne vont jamais vraiment s’y habituer. Napoléon Ier abolit le calendrier républicain par décret impérial du 9 septembre 1805 (soit le 22 fructidor an XIII). Le calendrier grégorien reprend le 1er janvier 1806, le calendrier républicain aura duré 13 ans.

I. Delage, août 2008

Partager