+
10 ans
Jeunes
historiens

Le tombeau de Napoléon aux Invalides

Partager

Napoléon Ier est mort en exil le 5 mai 1821, sur l’île de Sainte-Hélène. En 1840, le roi Louis-Philippe décide de rapatrier le corps de l’empereur pour le faire enterrer à Paris. Après plusieurs semaines de voyage, le cercueil de Napoléon arrive à Paris pour être déposé sous le dôme des Invalides en décembre 1840.

Pourquoi ce lieu ? Comment a été construit le tombeau ?
Découvrons l’histoire de ce monument que les touristes du monde entier viennent visiter à Paris.

La mort de Napoléon Ier en exil et le Retour des Cendres : petit rappel historique

En 1815, Napoléon Ier perd la bataille de Waterloo (en Belgique) contre les Anglais, les Russes et les Prussiens alliés. Il doit abdiquer, c’est-à-dire qu’il renonce au pouvoir. Le roi Louis XVIII monte sur le trône, et Napoléon est exilé sur l’île de Sainte-Hélène, une petite île perdue dans l’Atlantique sud, qui appartient aux Anglais. Il meurt le 5 mai 1821 et est enterré sur l’île.

En France, une fois les souffrances des guerres napoléoniennes apaisées, une partie de la population est nostalgique de la grandeur de l’Empire, et regrette l’Empereur. Pour profiter de la popularité de Napoléon, le roi Louis-Philippe demande l’autorisation aux Anglais de rapatrier le corps : on appelle cet épisode le Retour des Cendres (le mot cendres est un synonyme de corps ou dépouille, cela ne veut pas dire que le corps de Napoléon a été incinéré).

Le 15 décembre 1840, le cercueil de Napoléon Ier est déposé sous le dôme des Invalides, au cours de funérailles nationales.

L’institution des Invalides

Ce qu’on appelle rapidement « les Invalides », est un établissement créé par Louis XIV pour accueillir les soldats blessés et invalides de son armée : son nom complet est Hôtel national des Invalides. C’est un ensemble de bâtiments, organisés autour d’une grande cour d’honneur.

Cour d’honneur de l’Hôtel national des Invalides CC Wikimedia Commons, eduardovieira88, 2013

Aujourd’hui encore, l’Hôtel des Invalides abrite des soldats gravement blessés.

En 1840 donc, le roi Louis-Philippe et le gouvernement ont pensé à plusieurs endroits pour enterrer Napoléon, comme le Panthéon ou l’arc de triomphe de l’Étoile. Puis les Invalides ont été choisis : pour des raisons symboliques car le lieu est lié à l’histoire militaire et à l’armée, et pour des raisons pratiques car il faut construire un magnifique et imposant tombeau pour celui qui a été l’empereur des Français.

Sous le dôme des Invalides, un tombeau pour l’Empereur Napoléon Ier

Dans le prolongement des bâtiments, une cathédrale, appelée Saint-Louis des Invalides, avait été construite pour les soldats et les blessés. Accolée à cette cathédrale, une chapelle était réservée à la famille royale pour suivre la messe séparément des soldats. Ces deux espaces sont reliés et l’on peut passer de l’un à l’autre.
La chapelle est surmontée d’un magnifique dôme dont la silhouette dorée se dresse haut dans le ciel, il mesure 107 mètres de haut.

Le Dôme, derrière l’hôtel national des Invalides © DR

 

C’est l’architecte Louis Visconti (1791-1853) qui est chargé des travaux du tombeau de Napoléon.

Tout d’abord une immense crypte est creusée à 6 mètres de profondeur. Elle mesure 23 mètres de diamètre, et n’a pas de toit : le public doit pouvoir voir le tombeau de l’Empereur sans descendre dans la crypte.

Le tombeau de Napoléon Ier aux Invalides CC Wikimedia Commons, Josh Hallett, 2009

 

Le tombeau mesure près de 4 mètres de long et plus de 2 mètres de large. Il est en quartzite rouge et repose sur un socle de granit vert. Au sol, les noms des batailles victorieuses de Napoléon sont inscrits sur une mosaïque. Le tombeau renferme six cercueils : le premier en fer-blanc, le second en bois d’acajou, les deux suivants en plomb, le 5e en bois d’ébène protégé par le 6e en bois de chêne.
Douze statues de femmes en marbre blanc, appelées Victoires, veillent sur le tombeau.
Et une galerie circulaire est ornée de dix bas-reliefs (ce sont des sculptures sur une surface) en marbre, pour célébrer le règne de Napoléon et les actions civiles de l’Empereur.

Mais ces travaux durent plusieurs années. Aussi, le corps de l’Empereur n’est réellement placé dans son tombeau que le 2 avril 1861 : nous sommes sous le Second Empire et c’est son neveu l’Empereur Napoléon III qui est au pouvoir.

D’autres membres de la famille impériale reposent dans la chapelle des Invalides : le frère cadet Jérôme (1784-1860) en juin 1862, puis l’aîné Joseph (1768-1844) en mars 1864. En décembre 1940, le fils de Napoléon, mort en 1832 à Vienne en Autriche, est enterré dans la crypte.


Irène Delage, août 2018

À savoir : au sein des Invalides, on peut visiter le musée de l’Armée (à découvrir ici) ainsi que le musée des plans-reliefs (c’est-à-dire de maquettes de villes et de ports : à découvrir ici).

Partager