Vichy

Partager
Vichy

Après Plombières, Vichy était l'autre grande station thermale en vogue sous le Second Empire. Déjà en 1799, Laetitia Bonaparte, en compagnie de son fils Louis, avait fait une cure dans cette station connue depuis l'antiquité gallo-romaine. Sous l'Empire, le Parc des Sources fut aménagé sur l'ordre personnel de Napoléon Ier à la suite du décret de Gumbinen en 1812. En 1813, c'était au tour de Julie Clarie de prendre les eaux à Vichy. A partir de 1840, la future aristocratie impériale découvrit la station mais, c'est Napoléon III qui assura la prospérité de la ville en y effectuant des cures à cinq reprises (1861, 1862, 1863, 1864 et 1866).

Dès son premier séjour, l'Empereur ordonna la construction d'un certain nombre de bâtiments publics destinés à promouvoir l'essor de la ville (l'hôtel de ville, l'église, la gare, le casino) complétés par d'autres aménagements urbains (quais, parcs, routes).

La première résidence de Napoléon III à Vichy en 1861 fut la demeure d'Isaac Strauss, chef des bals de la Cour aux Tuileries. Elle est aujourd'hui une annexe de l'Aletti Palace Hôtel. Les autres années, il s'installa avec sa suite dans les Chalets dits de l'Empereur qui avait été édifiés entre temps le long du boulevard portant son nom (aujourd'hui boulevard des Etats-Unis) et du parc Napoléon longeant l'Allier. Ces pavillons, propriétés privées, ne peuvent être visités. Si l'hôtel de ville a disparu, le casino et l'église Saint-Louis ont été préservés. Inauguré le 2 juillet 1865, le premier casino est l'oeuvre de Charles Badger qui conçut un édifice éclectique dont la façade s'orne toujours des cariatides symbolisant les saisons sculptées par Carrier-Belleuse. Transformé et agrandi en 1995 pour devenir Palais des Congrès-Opéra, il n'est aujourd'hui accessible qu'aux congressistes.
 
L'église Saint-Louis est en revanche ouverte à tous. Inaugurée comme le casino en 1865, elle présente sur son tympan l'inscription suivante : « A Dieu et à Saint-Louis l'Empereur Napoléon III a pris soin de faire édifier à ses frais cette église ». Dans l'abside, une série de vitraux évoque les membres de la famille impériale : Saint-Napoléon, Saint-Louis, Sainte-Eugénie, Sainte-Hortense, Saint-Charles et Saint-Eugène, Saint-Jean, Saint-Joseph (les prénoms du Prince Impérial). Il est à noter qu'un buste de Napoléon III offert par la Fondation Napoléon a été installé en 1991 dans le parc du même nom. Il rappelle l'attachement particulier de l'Empereur à la ville de Vichy comme en témoigne cette citation : « Je me plais ici plus que nulle part ailleurs, car cela est ma création ».

Karine Huguenaud 

Partager