Histoire des Cent-Jours. Mars-novembre 1815

Auteur(s) : VIAL Charles-Éloi
Partager

On commence à reconnaître la patte de Charles-Éloi Vial, ce cocktail imbattable : une narration sûre et précise, agrémentée de sources citées éclairant son propos, chapeautée par une vision globale de l’Histoire. On ne se perd pas car la chronologie claire, on apprend l’existence d’écrits inédits ou peu exploités et, surtout, on est poussé à reconsidérer ce qu’on prenait pour acquis sur certains événements.
Son Histoire des Cent-Jours ne déroge pas à la règle : le lecteur s’éloigne de « la vision centralisée des Cent-Jours qui fait passer à la trappe la complexité des événements provinciaux » ; il prend la mesure de l’échec du vol de l’Aigle, « dernier cri d’un passé glorieux en train de disparaître », et découvre des intentions peu glorieuses chez Napoléon dans ce retour au pouvoir : « On ne discerne aucun sacrifice dans les Cent-Jours de l’Empereur, que de l’égoïsme et des intérêts ».
Charles-Éloi Vial apporte sa pierre à l’édifice de la compréhension d’une période dont il rappelle lui-même, en préambule de son ouvrage, qu’elle est « suffisamment riche pour appeler toutes sortes d’interprétations ». La sienne n’est pas la première venue et restera parmi celles qui font date. (M. de Bruchard)

Lire une interview exclusive de l’auteur

Histoire des Cent-Jours. Mars-novembre 1815
Histoire des Cent-Jours, Charles-Éloi VIAL © Perrin 2021

Présentation par l’éditeur

La première histoire totale de cette période exceptionnelle, accoucheuse de la France moderne. L’histoire des Cent-Jours ne cesse de fasciner à juste titre.
Entre mars et juillet 1815, année sans pareille, la France passe de Louis XVIII à… Louis XVIII en passant par le spectaculaire retour de Napoléon et un gouvernement provisoire dirigé par Joseph Fouché, ancien et futur ministre de la police. La guerre entre l’abeille et le lys se double d’une nouvelle guerre européenne de trois jours qui se solde par la terrible débâcle de Waterloo, chant du cygne de la domination française sur l’Europe. Incroyable période, incroyables acteurs. Outre Napoléon et Louis XVIII, le lecteur voit notamment passer Talleyrand, Fouché, mais aussi Chateaubriand, Benjamin Constant, les maréchaux Ney et Grouchy, Wellington, Blücher et tant d’autres illustres ou oubliés. L’exceptionnalité du moment a attiré les plus grands écrivains (Aragon, Stendhal), politiques (Dominique de Villepin) et historiens (Houssaye, Waresquiel), chacun porté par sa sympathie ou sa répulsion pour la geste impériale et sa fin tragique. L’originalité du propos de Charles-Eloi Vial consiste à proposer une première histoire totale, à la fois globale et objective. Outre son sens consommé de la synthèse, il y parvient notamment par le dépouillement de sources nouvelles en particulier les rapports des préfets et les dépêches diplomatiques. Elles éclairent sous un jour neuf l’état de l’opinion et le jeu des puissances. Sa plume, sobre et inspirée, visite l’ensemble des lieux de l’épopée: Paris, Vienne, l’île d’Elbe, l’actuelle route Napoléon, Gand (refuge de la cour royale en exil) et naturellement la Belgique sans oublier un large tour dans les provinces systématiquement oubliées. L’ouvrage revient largement sur le dénouement spectaculaire qui voit Napoléon partir vers Sainte-Hélène tandis que le gouvernement de Louis XVIII peine à contenir la Terreur Blanche qui fait rage et condamne à terme la Restauration. Un grand livre d’histoire qui fera date.

Archiviste paléographe, docteur en histoire, Charles-Éloi Vial est conservateur à la Bibliothèque Nationale de France. Sa biographie de Marie-Louise a reçu le prix Premier Empire de la Fondation Napoléon. 15 août 1811. L’apogée de l’Empire ? a été couronné par le Grand Prix d’Histoire décerné par la Chaîne Histoire et Le Figaro histoire. Il dirige la déjà prestigieuse Bibliothèque des Illustres (Perrin/BNF) pour laquelle il a écrit la biographie d’ouverture sur Napoléon Bonaparte.

Table des matières

 

Interview de l’auteur sur son ouvrage pour la librairie Mollat (durée : 31 min)

 

Cet ouvrage est publié sous le label « 2021 Année Napoléon ».

 

Année de publication :
2021
Lieu et maison d'édition :
Paris, Perrin
Nombre de pages :
672 p.
Pour commander :
grâce à notre partenaire la Librairie Fontaine Haussmann et aux sites Librairies indépendantes, ParisLibrairies.fr et  PlaceDesLibraires.fr.
Partager