Chronologie de la Correspondance générale de Napoléon Bonaparte, Tome premier – Les apprentissages (1784-1797)

Période : Ancien Régime/Ancien Regime, Directoire-Consulat-Ier Empire/Directory-Consulate-1st Empire, Révolution/French Revolution
Partager

Cette chronologie est parue dans le 1er volume (1784-1797) de la Correspondance générale de Napoléon Bonaparte, paru aux éditions Fayard en 2004.

********************************

EN 1768, la Corse passe officiellement de la domination génoise à celle de la France, par le traité de Versailles du 15 mai 1768. Après une année de troubles, les troupes françaises l’emportent sur celles de Paoli à Ponte Nuovo le 9 mai 1769. Parmi les partisans de Paoli figure Charles Bonaparte, père de Napoléon.

Charles Bonaparte (1746-1785) épouse Letizia Ramolino (1750-1836) le 1er juin 1764, l’acte dotal ayant été signé le 13 mai. Sur les douze enfants du couple Bonaparte, survi- vront Joseph (1768), Napoléon (1769), Lucien (1775), Marie-Anne dite Élisa (1777), Louis

(1778), Marie-Paulette dite Pauline (1780), Marie-Annonciade dite Caroline (1782) et Jérôme (1784). EN SEPTEMBRE 1771, le statut nobiliaire de la famille Bonaparte est officiel- lement reconnu, ce qui permettra l’entrée de Napoléon Bonaparte au collège militaire de Brienne le 15 mai 1779 (quatre degrés de noblesse étaient nécessaires). Charles Bonaparte est élu représentant pour la noblesse de la province d’Ajaccio aux états de Corse, en 1771 et 1772 puis de nouveau en 1777.

Né le 15 août 1769, Napoléon Bonaparte est baptisé le 21 juillet 1771. C’est en 1774, à l’âge de cinq ans, que Napoléon entre au pensionnat des sœurs Béguines à Ajaccio, puis deux ans plus tard à l’école de l’abbé Recco (à qui il accordera dans son testament une somme de 20 000 francs).

LE 16 DÉCEMBRE 1778, Charles Bonaparte et ses deux fils aînés embarquent pour le conti- nent. Joseph et Napoléon entrent à l’école d’Autun le 1er janvier 1779, où ils doivent perfec- tionner leur français. Napoléon quitte Autun le 21 avril, loge trois semaines chez M. de Champeaux avant de partir pour l’École royale militaire de Brienne où il a été admis en classe de septième, comme élève pensionnaire du roi. Il y arrive le 15 mai 1779.

1783

19 MARS
Création de l’École royale des mines, et réglementation pour l’exploitation des mines de métaux et de charbon.

3 SEPTEMBRE
Traité franco-anglais de Versailles qui reconnaît l’indépendance des 13 colonies américaines.

24 OCTOBRE
Le bail des Fermes est supprimé par le contrôleur des Finances Lefèvre d’Ormesson (1751-1808), tandis que la vente du sel et du tabac est mise en régie.

3 NOVEMBRE
Nomination de Calonne (1734-1802) au poste de contrôleur général des Finances.
21 NOVEMBRE
Pilâtre de Rozier (1756-1785) survole Paris pendant vingt-cinq minutes dans un ballon
gonflé à l’air chaud ; le 1er décembre, Charles et Robert effectuent un vol dans un ballon gonflé cette fois à l’hydrogène.

10 DÉCEMBRE
Lancement d’un emprunt d’État de 100 millions en rentes viagères.

1784

31 MARS
Les droits sur le sucre et le café sont réduits.

21 JUIN
Visite de Charles Bonaparte à Brienne : il est accompagné de Lucien (qui entre à Brienne, après ses premières années d’étude à Autun) et d’Élisa, admise à la maison royale de Saint-Louis à Saint-Cyr.

22 SEPTEMBRE
Interrogé par un sous-inspecteur des Écoles, M. Reynaud des Monts, Napoléon passe avec succès son examen de fin d’année qui lui permet d’entrer à l’École militaire de Paris.

17 OCTOBRE
Départ de Brienne, Napoléon fait le voyage avec le père Berton et quatre camarades.
19 (OU 21 ?) OCTOBRE
Arrivée de Napoléon à Paris.
22 OCTOBRE
Entrée à l’École militaire en qualité de cadet gentilhomme.

15 NOVEMBRE
Naissance de Jérôme, dernier frère de Napoléon.

1785

20 (OU ?) 24 FÉVRIER
Décès de Charles Bonaparte à Montpellier.

23 MARS
Napoléon apprend la mort de son père.

1er AOÛT
Départ de l’expédition La Pérouse (1741-1788), chargée de reconnaître les côtes nord du Pacifique.
15 AOÛT
Arrestation du cardinal de Rohan (1734-1803) compromis dans l’affaire du Collier : il sera acquitté le 31 mai 1786.

28 SEPTEMBRE
Résultats des promotions de l’École militaire de Paris : sur 137 candidats, 58 sont reçus, Napoléon est admis au 42e rang, avec le brevet de lieutenant en second.

28 OCTOBRE
Sortie officielle pour les élèves reçus : Napoléon est affecté au régiment de La Fère, du corps royal d’artillerie, compagnie de bombardiers du capitaine Masson d’Auterive, en garnison à Valence.
30 OCTOBRE
Napoléon quitte Paris par la diligence de Lyon.

3 NOVEMBRE
Napoléon arrive à Valence. Il loge chez Mlle Bou, dont le café a été réquisitionné.

4 DÉCEMBRE
Napoléon participe aux festivités de la Sainte-Barbe, banquet et bal.
11 DÉCEMBRE
Suspension du change des anciennes monnaies d’or jusqu’au 18 janvier 1786, date à laquelle de nouveaux louis sont créés.

1786

1er JANVIER
Ensemble d’ordonnances réorganisant la Marine en neuf escadres et réglementant la vie à bord des bateaux.
10 JANVIER
Napoléon est reçu officier.

AVRIL
Histoire de la Corse. Première oeuvre connue de Napoléon, cette ébauche est un réquisitoire contre l’occupation française en Corse, marqué par les idées de Rousseau dont le jeune homme est un lecteur avide.

15 AOÛT
Le régiment de Napoléon est appelé à Lyon où une émeute a éclaté.

15 SEPTEMBRE
Napoléon arrive en Corse pour régler des affaires de famille. Il y séjourne jusqu’au 12 septembre 1787.
26 SEPTEMBRE
Traité d’Éden diminuant les droits de douanes entre la France et l’Angleterre.

1787

22 FÉVRIER
Réunion de l’Assemblée des notables. Calonne présente son plan des finances : création d’un impôt foncier général géré par des assemblées provinciales, lancement d’emprunts soutenus par une banque centrale. Face à l’hostilité générale, Calonne devra quitter son poste le 9 avril.

2 MARS
Le déficit public est estimé à 112 millions de livres.

8 AVRIL
Lamoignon (1735-1789) devient garde des Sceaux en remplacement de Miromesnil
(1723-1796).

MAI
Napoléon accompagne sa mère aux eaux de Guagno, près d’Ajaccio.
1er MAI
Loménie de Brienne (1727-1794) est nommé à la tête du Conseil royal des Finances.
21 MAI
La Fayette (1757-1834) réclame la convocation des états généraux lors d’une séance de l’Assemblée des notables, renvoyée quatre jours plus tard.

18 JUIN
Le parlement de Paris refuse d’enregistrer l’augmentation des droits de timbre sur les actes privés.
22 JUIN
Édit royal décidant la convocation des états généraux.
27 JUIN
Déclaration royale favorisant la transformation de la corvée en prestation payée.

5 AOÛT
Un règlement organise les assemblées provinciales.
15 AOÛT
Louis XVI exile le parlement de Paris, qui a refusé d’enregistrer la création du nouvel impôt dit « subvention territoriale ».

12 SEPTEMBRE
Fin du séjour de Napoléon en Corse.
19 SEPTEMBRE
Suppression de l’édit sur la subvention territoriale et rétablissement des deux vingtièmes.
20 SEPTEMBRE
Rappel du parlement de Paris.
23 SEPTEMBRE
La Constitution américaine est adoptée.

OCTOBRE
Napoléon est à Paris.
29 OCTOBRE
Lors d’une séance houleuse au parlement de Paris, Lamoignon, garde des Sceaux, promet la réunion des états généraux avant 1791.

NOVEMBRE
Napoléon loge à l’Hôtel de Cherbourg, rue du Four Saint-Honoré (aujourd’hui rue de Vauvilliers). Il rédige des réflexions sur le Parallèle entre l’amour de la patrie et l’amour de la gloire.
29 NOVEMBRE
Édit accordant un état civil aux protestants.

1er DÉCEMBRE
Un nouveau congé de six mois est accordé à Napoléon.

1788

1er JANVIER
Napoléon arrive à Ajaccio. Au cours de ce deuxième séjour en Corse, il se rendra plusieurs fois à Bastia.

17 MARS
Ordonnances organisant le commandement dans les provinces, la police, la discipline et l’administration générale de l’armée.

1er MAI
Réforme judiciaire de Lamoignon.
3 MAI
Protestation du parlement de Paris contre la réforme judiciaire.
8 MAI
Lit de justice pour l’enregistrement de la réforme judiciaire, ce qui provoque durant le mois de juin la révolte des parlements à Grenoble, Besançon, Rennes, Dijon, Pau et Toulouse.

JUIN
Napoléon rejoint Auxonne, où il est affecté ; il rédige un projet de Constitution de la calotte du régiment de La Fère, règlement intérieur d’une institution interne au régiment permettant aux lieutenants et sous-lieutenants de se juger entre eux.
7 JUIN
« Journée des tuiles » à Grenoble pour protester contre l’exil du parlement.

21 JUILLET
L’Assemblée de Vizille demande la réunion des états généraux du Dauphiné, le doublement des représentants du Tiers et le droit pour tous d’avoir un emploi de son choix sans restriction.

AOÛT
Napoléon fait partie d’une commission chargée d’étudier différents points de technique d’artillerie.
8 AOÛT
Le Conseil du roi promet la réunion des états généraux pour le 1er mai 1789.
16 AOÛT
Création de billets à 5 % pour le paiement par l’État de ses rentes et charges, aveu officieux de banqueroute.
27 AOÛT
Necker (1732-1804) est nommé ministre d’État avec le droit de participer aux conseils.

14 SEPTEMBRE
Lamoignon démissionne, Necker annule la création des billets à 5 %.
23 SEPTEMBRE
Abandon de la réforme judiciaire de Lamoignon, et rétablissement des parlements.

OCTOBRE
Napoléon travaille à la rédaction d’une dissertation sur l’autorité royale.

NOVEMBRE
Emmanuel-Joseph Sieyès (1748-1836) publie son Essai sur les privilèges.
6 NOVEMBRE – 12 DÉCEMBRE
Réunion de la nouvelle Assemblée des notables à Versailles.

27 DÉCEMBRE
Le Conseil royal décide de doubler la représentation du tiers état.

1789

JANVIER
Napoléon suit des cours d’artillerie à Auxonne sous la direction du baron du Teil (1722-1794), maréchal de camp, et à cette occasion consigne des notes de lecture de traités d’artillerie. Lors de ce séjour dans cette région de marais, il est victime de fortes fièvres.
JANVIER
Tension et émeutes en Bretagne et en Provence. Sieyès publie Qu’est-ce que le tiers état ?

MARS
– Début des élections aux états généraux et de la rédaction des cahiers de doléances.
– À la demande du baron du Teil, Napoléon rédige un Mémoire sur la manière de disposer les canons pour le jet des bombes.

MARS ET AVRIL
Émeutes un peu partout en France.

1er AVRIL
Napoléon participe à la répression d’une émeute à Seurre (actuelle Côte-d’Or) ; il y reste au moins un mois ; dans la journée du 14, il accompagne l’intendant de Bourgogne à Verdun-sur-le-Doubs.

2 MAI
Présentation au Roi des 1 315 députés des états généraux, suppléants compris.
5 MAI
Séance d’ouverture des états généraux à Versailles.

4 JUIN
Mort du dauphin âgé de sept ans.
17 JUIN
Le tiers état se proclame Assemblée nationale.
20 JUIN
Serment du Jeu de paume.
23 JUIN
Louis XVI exige la dispersion de l’Assemblée nationale.

14 JUILLET
Prise de la Bastille.
15 JUILLET
Création de la Commune de Paris dont Jean-Sylvain Bailly (1736-1793) devient le maire, et de la garde nationale confiée à La Fayette.
19-22 JUILLET
Auxonne connaît des émeutes, Napoléon participe à la défense du château.
20 JUILLET
Début de la « Grande Peur ».

4 AOÛT
Abolition des privilèges et des droits féodaux.
8 AOÛT
Napoléon fait partie d’une commission qui mène des études de tir des bombes avec
des pièces de siège.
23 AOÛT
À Auxonne, Napoléon prête serment de fidélité « à la Nation, au Roi et à la Loi », en application du décret adopté le 9 août par l’Assemblée constituante.
26 AOÛT
Adoption de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen.

9 SEPTEMBRE
Napoléon quitte Auxonne pour rejoindre Marseille en passant par Lyon et Valence.

ENTRE SEPT. 1789 ET FÉVR. 1791
Napoléon effectue son 3e séjour en Corse.
Durant ce séjour, il écrira ses Lettres à l’abbé Raynal, et, le 23 janvier 1791, la Lettre à Buttafuoco, dans laquelle il fera siens les sentiments indépendantistes des Corses et affirmera son soutien à Pascal Paoli (1725-1807).

5-6 OCTOBRE
Contraint par les manifestants, Louis XVI s’installe à Paris.

2 NOVEMBRE
Confiscation des biens du clergé.

19 DÉCEMBRE
Création de l’assignat.
22 DÉCEMBRE
Décret sur l’organisation administrative de la France : le territoire est divisé en départements.

1790

JANVIER-MARS
Napoléon participe à la campagne électorale en Corse.
20 JANVIER
Décret intégrant complètement la Corse à la France.

12 AVRIL
Napoléon et son frère Joseph participent à l’assemblée d’Orezza.

14 MAI
Mise en vente des biens du clergé.

JUIN
La Corse est traversée de violents troubles, notamment le 25 à Ajaccio. La municipalité demande à Napoléon de rédiger un mémoire justifiant les actions décidées pour ramener le calme.
19 JUIN
Abolition de la noblesse et des titres héréditaires.

14 JUILLET
Fête de la Fédération au Champ-de-Mars.
17 JUILLET
Napoléon accueille Paoli de retour en Corse.

24 AOÛT
Proclamation de la Constitution civile du clergé.

4 SEPTEMBRE
Démission de Necker.
6 SEPTEMBRE
Suppression des parlements.
9-27 SEPTEMBRE
Napoléon participe à une nouvelle assemblée législative, toujours à Orezza.

16 NOVEMBRE
L’Assemblée constituante décide que la Corse ne formera qu’un seul département.
27 NOVEMBRE
Pie VI refuse de reconnaître la Constitution civile du clergé.

1791

20 JANVIER
Mise en place de la nouvelle organisation judiciaire.
27 JANVIER
Institution des chambres de commerce.

6 FÉVRIER
Napoléon est à Valence, qu’il quitte le 8.
12 FÉVRIER
Napoléon est à Auxonne, et fait publier sa Lettre à Buttafuoco par l’imprimeur Joly, à Dole.

MARS
Napoléon est élu lieutenant-colonel en second au 2e bataillon de volontaires corses de la garde nationale.
14 MARS
Napoléon fait envoyer des exemplaires de sa Lettre à Buttafuoco en Corse, notamment à Paoli, auquel il s’ouvre de son désir d’écrire une Histoire de la Corse.

2 AVRIL
Mort de Mirabeau (1749-1791).

1er JUIN
Napoléon est affecté comme premier lieutenant à Valence, il quitte Auxonne le 14.
16 JUIN
Napoléon entre en garnison à Valence, où il loge de nouveau chez Mlle Bou.
20-21 JUIN
Fuite et arrestation de la famille royale à Varennes.
Lorsqu’il apprend la nouvelle de la fuite du roi, Napoléon rédige un court texte, République ou Monarchie, dans lequel il affirme ses choix politiques républicains. Durant l’été, il répond également au concours organisé par l’académie de Lyon, « Quelles vérités et quels sentiments il importe le plus d’inculquer aux hommes pour leur bonheur ? ». L’académie juge son Discours de Lyon médiocre. Devenu empereur, Napoléon tentera sans succès de faire disparaître ce texte.

3 JUILLET
Napoléon assiste à Valence à la réunion de plusieurs sociétés populaires du Midi, qui évoquent la fuite du roi en juin.
14 JUILLET
Napoléon prête le serment civique à Valence.
17 JUILLET
Fusillade du Champ-de-Mars contre les pétitionnaires demandant la déchéance du Roi.

12 AOÛT
Décret sur la levée de quatre bataillons de gardes nationales en Corse. Napoléon devient adjudant-major et rédige un Règlement pour la police et le service du bataillon des gardes nationales volontaires.
26-29 AOÛT
Napoléon séjourne au château de Pommiers chez le général du Teil.
27 AOÛT
Déclaration de Pillnitz dans laquelle l’Autriche et la Prusse évoquent la possibilité d’une intervention militaire contre la France.
29 AOÛT
Début des élections à la Législative.

SEPT. 1791-MAI 1792
4e séjour en Corse : Napoléon est parti quelques jours avant un ordre de suspension des congés. Au cours de ce séjour, il fera tout pour favoriser l’élection de son frère Joseph à l’Assemblée législative. Sans succès.
3 SEPTEMBRE
Adoption de la Constitution.
14 SEPTEMBRE
Réunion d’Avignon et du Comtat venaissin à la France.

15 OCTOBRE
Décès de l’archidiacre Lucien, grand-oncle de Napoléon.

1792

17 FÉVRIER
Traité d’alliance entre l’Autriche et la Prusse.
22 FÉVRIER
Napoléon entre au bataillon de la garde nationale volontaire de Corse, avec le grade d’adjudant-major.

1er MARS
Décès de Léopold II, son fils François II (1768-1835) lui succède et sera élu empereur le 7 juillet.

1er AVRIL
Napoléon est élu lieutenant-colonel en second du 2e bataillon des volontaires d’Ajaccio.
AVRIL
Affrontements à Ajaccio entre le bataillon des volontaires et les habitants de la ville, au cours desquels Napoléon essaie de faire se ranger de son côté les militaires français.
16 AVRIL
Les commissaires du directoire départemental, chargés d’arbitrer le conflit à Ajaccio, arrêtent 34 personnes et envoient le bataillon de Napoléon à Corte. Ce dernier rédige un Mémoire justificatif du bataillon des volontaires sur l’émeute du mois d’avril.
28 AVRIL
La Législative déclare la guerre au « roi de Bohême et de Hongrie ».

28 MAI
Napoléon arrive à Paris, afin de s’expliquer sur son rôle dans les événements qui se sont produits à Ajaccio et pour que sa longue absence ne soit pas considérée comme une désertion.

8 JUIN
Création d’un camp de 20 000 fédérés à Paris.
20 JUIN
Une foule en armes envahit les Tuileries et oblige le Roi à coiffer le bonnet phrygien, sans pouvoir l’amener à revenir sur sa décision d’opposer son veto à plusieurs textes votés par la Législative.

10 JUILLET
Napoléon est réintégré dans l’armée avec le grade de capitaine, à partir du 6 février 1792.
11 JUILLET
La patrie est déclarée en danger.
25 JUILLET
Manifeste de Brunswick.

10 AOÛT
Napoléon est témoin de la prise des Tuileries. Le Roi est suspendu et bientôt détenu au Temple.
11 AOÛT
Convocation des assemblées primaires pour élire une « Convention nationale ».

9 SEPTEMBRE
Napoléon quitte Paris accompagné de sa soeur Élisa qu’il a retirée de Saint-Cyr. Ils
arrivent à Marseille le 15.
20 SEPTEMBRE
Dernière séance de l’Assemblée législative. Victoire de Valmy.
21 SEPTEMBRE
Première séance de la Convention : la royauté est abolie et une nouvelle Constitution sera rédigée.
22 SEPTEMBRE
Proclamation de la république, décrétée « une et indivisible » le 25.

10 OCTOBRE
Napoléon embarque à Toulon pour son 5e séjour en Corse. Arrivé à Ajaccio vers le 15, il rejoint son bataillon à Corte.
21 OCTOBRE
Adam-Philippe de Custine (1740-1793) prend Mayence, puis Francfort le 23.
22 OCTOBRE
Les Prussiens proposent d’ouvrir des négociations.
27 OCTOBRE
Dumouriez entre en Belgique.

6 NOVEMBRE
Dumouriez bat les Autrichiens à Jemmapes.
21 NOVEMBRE
Les troupes françaises occupent Namur.
25-27 NOVEMBRE
Le comté de Nice et la Savoie sont réunis à la France.

11 DÉCEMBRE
Ouverture du procès du Roi.
15 DÉCEMBRE
Préparation d’une manœuvre de diversion contre la Sardaigne, à laquelle Napoléon participe.
21 DÉCEMBRE
Paoli, nommé général, accepte le projet d’une expédition visant à s’emparer de l’île de la Madeleine, près de la Sardaigne.

1793

21 JANVIER
Exécution de Louis XVI.
28 JANVIER
Réfugié en Westphalie, le comte de Provence (1755-1824) se proclame régent du royaume.

1er FÉVRIER
La France déclare la guerre à l’Angleterre et à la Hollande.
14 FÉVRIER
Réunion de Monaco à la France.
17 FÉVRIER
Dumouriez pénètre en Hollande.
18 FÉVRIER
Napoléon participe à l’expédition contre l’île de la Madeleine en Sardaigne, sous le commandement de Cesari, neveu de Paoli.
22 FÉVRIER
Napoléon prend l’îlot de San Stefano.
25 FÉVRIER
San Stefano est abandonné sur ordre de Cesari.

MARS
Tentative d’assassinat contre Napoléon, la rupture est consommée avec Paoli.
MARS
Bruxelles, le Hainaut, Gand, Bruges, Tournai, Louvain, Namur, sont rattachés à la France.
7 MARS
La France déclare la guerre à l’Espagne.
10 MARS
Début de l’insurrection vendéenne.
18 MARS
Dumouriez est battu à Neerwinden, puis à Louvain le 21 ; il entame des négociations avec les Autrichiens le 23.

2 AVRIL
Paoli, président du directoire départemental et commandant des forces armées en Corse, est destitué par un décret de la Convention ; le 8, il regroupe plus de 3 000 personnes afin d’organiser une résistance armée contre la Convention : ce même jour, on apprend que Lucien Bonaparte serait à l’origine de l’acte d’accusation contre Paoli.
4 AVRIL
Dumouriez passe à l’ennemi.
6 AVRIL
Création du Comité de salut public.

5 MAI
Napoléon est pris par les paolistes mais réussit à s’évader.
10 MAI
Napoléon arrive à Bastia.
17 MAI
Paoli prend la tête d’un gouvernement provisoire indépendant.
23 MAI
La maison des Bonaparte à Ajaccio est dévastée, tandis que le même jour Napoléon participe à une expédition manquée contre les paolistes installés à Ajaccio.
31 MAI
La famille Bonaparte quitte Ajaccio pour Calvi où Napoléon la rejoint le 2 juin.

JUIN
Napoléon est affecté à Nice.
2 JUIN
Accord entre les commissaires de la Convention et les résistants paolistes permettant aux Ajacciens qui le souhaitent de quitter la ville pour le continent.
6 JUIN
Après Lyon le 30 mai, Bordeaux et Marseille se soulèvent contre la Convention.
8 JUIN
Blocus des côtes françaises par la Royal Navy.
11 JUIN
Napoléon et sa famille quittent la Corse. Ils débarquent à Toulon le 13 et s’installent à Marseille peu après.

1er JUILLET
La Convention décide d’organiser la Corse en deux départements : Golo et Liamone.
3 JUILLET
Napoléon reçoit l’ordre de se rendre à Avignon : prise par les insurgés marseillais le 7, la ville est reprise par les troupes de Jean-François Carteaux (1751-1813) le 26.
29 JUILLET
Napoléon rédige son dialogue pro-jacobin Le Souper de Beaucaire, qui sera imprimé par Tournal, à Avignon, puis par Aurel, imprimeur de l’armée.

1er AOÛT
Unification du système de poids et mesures sur l’ensemble du territoire.
2 AOÛT
Alexandre de Beauharnais (1760-1794) démissionne de son poste de commandant de
l’armée du Rhin.
25 AOÛT
Napoléon participe à la reprise de Marseille par Carteaux.
27 AOÛT
Toulon se rend aux Anglais.

16 SEPTEMBRE
Napoléon est nommé commandant de l’artillerie de l’armée de Carteaux.

6 OCTOBRE
Instauration du calendrier républicain à compter du 24 novembre.

14 NOVEMBRE
Carteaux ayant refusé d’appliquer son plan contre les Anglais et les insurgés toulonnais, Napoléon en appelle au ministre de la Guerre.
25 NOVEMBRE (5 FRIMAIRE AN II)
Dugommier, arrivé le 16 comme commandant de l’armée à Toulon, prend parti pour le plan de Napoléon : tirer sans discontinuer sur les bateaux anglais dans la rade.
30 NOVEMBRE (10 FRIMAIRE)
Contre-attaque française victorieuse menée par Napoléon.

17 DÉCEMBRE (27 FRIMAIRE)
Napoléon installe des batteries qui dominent la rade de Toulon.
18 DÉCEMBRE (28 FRIMAIRE)
Les Anglais quittent Toulon.
22 DÉCEMBRE (2 NIVÔSE)
Napoléon est promu général de brigade ; chargé d’inspecter les défenses côtières de Provence, il rejoint Marseille le 31.
23 DÉCEMBRE (3 NIVÔSE)
Victoire de François-Joseph Werstermann (1751-1794) à Savenay sur l’armée catholique et royale.

1794

JANVIER-FÉVRIER
Napoléon passe ces deux mois en tournée d’inspection à Marseille et à Toulon.
2 JANVIER (13 NIVÔSE)
L’armée vendéenne est battue à Machecoul, puis le lendemain à Noirmoutier.
17 JANVIER (28 NIVÔSE)
Napoléon prend Jean Andoche Junot (1771-1813) comme aide de camp.
19 JANVIER (30 NIVÔSE)
Soutenant Paoli, les Anglais débarquent en Corse.
27 JANVIER (8 PLUVIÔSE)
Le français devient obligatoire dans tous les actes publics.

4 FÉVRIER (16 PLUVIÔSE)
Abolition de l’esclavage aux colonies.
7 FÉVRIER (19 PLUVIÔSE)
Napoléon est nommé commandant de l’artillerie de l’armée d’Italie, sous les ordres de Dumerbion (1737-1797).

MARS
Napoléon prend ses quartiers à Nice. Il rédige un mémoire destiné au Comité de salut public, sur une campagne en Italie pour occuper le Piémont, après avoir traversé les terres génoises.
29 MARS (9 GERMINAL)
Arrestation de Danton et de ses amis qui seront exécutés le 5 avril.

2 AVRIL (13 GERMINAL)
Napoléon propose un plan d’attaque de l’Italie par Oneille. Dumerbion l’accepte.
8 AVRIL (19 GERMINAL)
Napoléon prend le fort d’Oneille.
28 AVRIL (29 GERMINAL)
Victoire de Saorgio.

11 MAI (22 FLORÉAL)
Prise du col de Tende.
22 MAI (3 PRAIRIAL)
Les Anglais prennent Bastia.

10 JUIN (22 PRAIRIAL)
Début de la « Grande Terreur ».

11-27 JUILLET (23 MESSIDOR-9 THERMIDOR)
Augustin Robespierre, dit Robespierre le jeune (1767-1794), envoie Napoléon en mission à Gênes, pour reconnaître le terrain en prévision d’une campagne en Italie.
23 JUILLET (5 THERMIDOR)
Emprisonné depuis le 19 juillet, Alexandre de Beauharnais (1760-1794) est exécuté. Son épouse Joséphine (1763-1814) est libérée le 6 août.
27 JUILLET (9 THERMIDOR)
Robespierre est arrêté, puis exécuté le lendemain avec ses amis et son frère Augustin Robespierre.

1er AOÛT (14 THERMIDOR)
Joseph Bonaparte épouse Julie Clary (1771-1845) ; Napoléon courtise sa sœur, Désirée (1774-1860).
9 AOÛT (22 THERMIDOR)
Napoléon est mis en état d’arrestation à Nice. Il sera relâché le 20.
21 AOÛT (4 FRUCTIDOR)
En s’emparant de Calvi, les Anglais deviennent maîtres de la Corse.

SEPTEMBRE
Napoléon séjourne à Antibes. Le 16, il demande la conduite d’une expédition contre les insurgés corses.
18 SEPTEMBRE (2e JOUR COMPLÉMENTAIRE)
Début de l’offensive de l’armée d’Italie.

26 OCTOBRE (5 BRUMAIRE)
Les troupes françaises occupent la quasi-totalité de la rive gauche du Rhin.

12 NOVEMBRE (22 BRUMAIRE)
Fermeture du club des Jacobins.

1795

20 JANVIER (1er PLUVIÔSE)
Le général Charles Pichegru (1761-1804) s’empare d’Amsterdam.

29 MARS (9 GERMINAL)
Napoléon est affecté dans l’infanterie de l’armée de l’Ouest.

1er AVRIL (12 GERMINAL)
Insurrection à Paris qui est déclarée en état de siège.
5 AVRIL (16 GERMINAL)
Signature de la paix de Bâle avec la Prusse.
21 AVRIL (2 FLORÉAL)
« Fiançailles » de Napoléon Bonaparte et Désirée Clary à Marseille.

8 MAI (19 FLORÉAL)
Napoléon quitte Marseille pour Paris, avec son frère Louis et ses aides de camp Junot et Auguste Marmont (1774-1852). Le 25 mai, ils sont dans la capitale. Napoléon essaie de rencontrer Aubry, responsable des affaires militaires au Comité de salut public, afin de faire changer son affectation.
16 MAI (27 FLORÉAL)
Traité de La Haye entre les Républiques française et batave.
31 MAI (12 PRAIRIAL)
Suppression du Tribunal révolutionnaire.

13 JUIN (25 PRAIRIAL)
Échouant à faire changer sa nomination comme général de brigade d’infanterie à l’armée de l’Ouest en un commandement en Provence, Napoléon demande une mise en congé.
24 JUIN (6 MESSIDOR)
Après la mort de « Louis XVII » au Temple (8 juin), le comte de Provence se proclame roi de France sous le nom de Louis XVIII (déclaration de Vérone).

JUILLET
Napoléon est placé en demi-solde.
10 JUILLET (22 MESSIDOR)
Il écrit à Joseph pour se plaindre du silence de sa fiancée Désirée ; la dégradation des relations entre les fiancés lui inspirera l’ébauche d’une nouvelle, Clisson et Eugénie.
22 JUILLET (4 THERMIDOR)
Paix de Bâle entre la France et l’Espagne.

15 AOÛT (28 THERMIDOR)
Création du franc, pièce d’argent de 5 grammes.
18 AOÛT (1er FRUCTIDOR)
Napoléon est attaché au bureau topographique du ministère de la Guerre dirigé par le général Clarke (1765-1818). Il entre en fonction le 20.
22 AOÛT (5 FRUCTIDOR)
Vote de la Constitution de l’an II I.

15 SEPTEMBRE (29 FRUCTIDOR)
Napoléon est rayé de la liste des généraux.

5 OCTOBRE (13 VENDÉMIAIRE)
L’insurrection royaliste de sept sections du centre de Paris est écrasée par Barras (1755-1829) qui a décidé d’employer Napoléon. Ce jour-là, le général Bonaparte rencontre Murat (1767-1815) qui le seconde utilement. De cet épisode, Napoléon tirera le surnom de général Vendémiaire.
9 OCTOBRE (17 VENDÉMIAIRE)
Napoléon est nommé commandant en second de l’armée de l’Intérieur sous Barras.
15 OCTOBRE (23 VENDÉMIAIRE)
Date traditionnelle mais incertaine de la première rencontre entre Napoléon et Joséphine de Beauharnais.
25 OCTOBRE (3 BRUMAIRE)
Création de l’Institut de France.
26 OCTOBRE (4 BRUMAIRE)
Napoléon est nommé général en chef de l’armée de l’Intérieur, Barras entre au Directoire.
31 OCTOBRE (9 BRUMAIRE)
Barras, Reubell (1747-1807), La Révellière-Lépeaux (1753-1824), Letourneur (1751-1817) et Sieyès (1748-1836) sont élus directeurs, mais Sieyès refusant ce poste, il est remplacé par Carnot (1753-1823) le 4 novembre (13 brumaire).

31 DÉCEMBRE (10 NIVÔSE)
Armistice entre la France et l’Autriche.

1796

20 FÉVRIER (1er VENTÔSE)
Publication des bans de mariage de Napoléon Bonaparte et Joséphine de Beauharnais.

2 MARS (12 VENTÔSE)
Napoléon est nommé commandant en chef de l’armée d’Italie, à la place de Barthélemy Scherer (1747-1804), démissionnaire.
9 MARS (19 VENTÔSE)
Mariage de Napoléon et Joséphine à 21 heures, à la mairie, rue d’Antin ; Barras et Jean-Lambert Tallien (1767-1820) sont témoins.
11 MARS (21 VENTÔSE)
Napoléon part pour l’armée d’Italie et rejoint son commandement à Nice le 27, après un passage à Marseille le 20, où il annonce son mariage à sa mère.
27 MARS (7 GERMINAL)
Buonarroti (1761-1837) est chargé de fomenter une insurrection pro-française en Piémont.
31 MARS (11 GERMINAL)
Le comte de Provence est expulsé du territoire vénitien.

AVRIL
Affaire du Courrier de Lyon. La diligence attaquée et pillée transportait sept millions en assignats destinés à l’armée de Napoléon en Italie.
9 AVRIL (20 GERMINAL)
Napoléon arrive à Savone et décide de passer à l’offensive sans attendre.
10 AVRIL (21 GERMINAL)
Combat de Voltri : l’Autrichien Beaulieu bouscule le Français Cervoni.
11 AVRIL (22 GERMINAL)
Combat de Monte-Legino : Laharpe (1754-1796) résiste aux attaques d’Argenteau.
12 AVRIL (23 GERMINAL)
Victoire à Montenotte d’André Masséna (1758-1817) et Amédée Emmanuel François Laharpe sur l’armée d’Argenteau.
13 AVRIL (24 GERMINAL)
Augereau (1757-1816) bouscule les Sardes à Millesimo et pénètre dans le Piémont.
14 AVRIL (25 GERMINAL)
Capitulation des troupes sardes à Cosseria et premier combat de Dego contre les Autrichiens, remporté par Napoléon.
15 AVRIL (26 GERMINAL)
Second combat de Dego, défaite définitive des Autrichiens dont les troupes sont désormais séparées de celles du roi de Sardaigne.
19 AVRIL (30 GERMINAL)
Nouveau succès de Napoléon au combat de Ceva.
20 AVRIL (1er FLORÉAL)
Échec de Jean Philibert Sérurier (1742-1819) face au Sarde Colli (1760-1812) à la Cursaglia.
21 AVRIL (2 FLORÉAL)
Napoléon et Sérurier battent Colli à Mondovi.
25 AVRIL (6 FLORÉAL)
Sérurier repousse Colli à Fossano, occupation de Cherasco par Masséna et d’Alba par Augereau.
26 AVRIL (7 FLORÉAL)
Napoléon réunit trois divisions (Sérurier, Masséna, Augereau) à Alba. Il est placé entre Beaulieu et Colli, réalisant ainsi une manoeuvre qu’il renouvellera souvent au cours de sa carrière : séparer ses ennemis pour les battre l’un après l’autre.
28 AVRIL (9 FLORÉAL)
Armistice de Cherasco signé entre Napoléon et le roi de Sardaigne, Victor-Amédée III (1726-1796), qui cède Nice et la Savoie, donne en gage plusieurs places fortes à l’armée d’Italie et s’engage à laisser passer les troupes françaises sur son territoire.

3 MAI (14 FLORÉAL)
Napoléon passe le Pô et entame la campagne en Lombardie contre Beaulieu.
7 MAI (18 FLORÉAL)
Le Directoire demande à Napoléon de céder le commandement d’une moitié de l’armée d’Italie à Kellermann. Napoléon menace de démissionner.
9 MAI (20 FLORÉAL)
Suspension d’armes signée entre Napoléon et le duc de Parme.
10 MAI (21 FLORÉAL)
Arrestation des chefs de la conspiration des Égaux, dont Babeuf (1760-1797), Buonarroti et Drouet.
10 MAI (21 FLORÉAL)
Victoire de Lodi, sur l’armée autrichienne de Beaulieu.
13 MAI (23 FLORÉAL)
Le Directoire revient sur sa décision de faire organiser la défense du Piémont par Kellermann.
15 MAI (26 FLORÉAL)
Napoléon entre à Milan.
17 MAI (28 FLORÉAL)
Armistice avec le duc de Modène.
20 MAI (1er PRAIRIAL)
L’armée de Sambre-et-Meuse de Jean-Baptiste Jourdan (1762-1833), et l’armée de Rhinet-Moselle de Jean-Victor Moreau (1763-1813) reprennent l’offensive en Allemagne.
26 MAI (7 PRAIRIAL)
Pavie est pillée par les hommes de Jean Lannes (1769-1809).
27 MAI (8 PRAIRIAL)
Napoléon entre à Brescia, violant la neutralité de la République de Venise.
30 MAI (11 PRAIRIAL)
Franchissement du Mincio et victoire de Borghetto et de Valeggio.

4 JUIN (16 PRAIRIAL)
Napoléon assiège Mantoue jusqu’au 31 (13 messidor), pour reprendre le siège le 7 août (20 thermidor).
5 JUIN (17 PRAIRIAL)
Napoléon obtient du roi de Naples, Ferdinand IV (1751-1825), que ses troupes ne soutiennent plus l’armée autrichienne.
7 JUIN (19 PRAIRIAL)
Première entrevue avec Azara, ambassadeur d’Espagne à Rome et médiateur pour la paix avec le Saint-Siège.
9 JUIN (21 PRAIRIAL)
Arrivée en Italie des membres de la commission pour la recherche des objets de science et d’art en Italie, dirigée par Gaspard Monge (1746-1818) et créée par le Directoire pour organiser la confiscation des œuvres d’art.
19 JUIN (1er MESSIDOR)
Le général Hoche reçoit la soumission de Georges Cadoudal (1771-1804), chef du mouvement chouan.
19-20 JUIN (1er-2 MESSIDOR)
Bologne et Ferrare tombent aux mains d’Augereau.
23 JUIN (5 MESSIDOR)
Avec l’armistice de Bologne, Napoléon obtient du pape Pie VI la libre circulation des troupes françaises dans les territoires pontificaux. Le Saint-Siège doit payer des indemnités à la France et ferme ses ports aux Anglais.
27 JUIN (9 MESSIDOR)
Napoléon occupe le port de Livourne, port stratégique pour reprendre la Corse toujours aux mains des Anglais qui y ont créé un royaume « anglo-corse » gouverné par un vice-roi.

4 JUILLET (16 MESSIDOR)
Après la victoire de Moreau à Rastadt, les Français reprennent l’avantage sur le front allemand.
16-18 JUILLET (28-30 MESSIDOR)
Kléber prend Francfort et Moreau, Stuttgart.
31 JUILLET (13 THERMIDOR)
Prise de Brescia par les Autrichiens.

3 AOÛT (16 THERMIDOR)
Victoire de Lonato, dans les environs de Salo jusqu’à Castiglione, qui empêche les Autrichiens de réunir leurs forces.
5 AOÛT (18 THERMIDOR)
Victoire de Castiglione sur Wurmser (1724-1797).
7 AOÛT (20 THERMIDOR)
Entrée dans Vérone et reprise du siège de Mantoue.
19 AOÛT (2 FRUCTIDOR)
Traité de Saint-Ildefonse avec l’Espagne.
22 AOÛT (5 FRUCTIDOR)
Traité de paix avec le margraviat de Bade.
26 AOÛT (9 FRUCTIDOR)
Mise en place à Milan d’une administration chargée de gérer la Lombardie et dirigée par le général Baraguay d’Hilliers (1764-1813).

1er SEPTEMBRE (15 FRUCTIDOR)
Napoléon s’avance vers l’Adige.
4 SEPTEMBRE (18 FRUCTIDOR)
Victoire de Roveredo.
8 SEPTEMBRE (22 FRUCTIDOR)
Victoire de Bassano.
10 SEPTEMBRE (24 FRUCTIDOR)
Conspiration jacobine déjouée à Paris.
26 SEPTEMBRE (5 VENDÉMIAIRE AN V)
Le ministre de la Guerre, Petiet, dénonce au Directoire la trop grande autonomie de Napoléon et de l’armée d’Italie.

4 OCTOBRE (13 VENDÉMIAIRE)
L’Espagne déclare la guerre à l’Angleterre.
Napoléon entre à Modène.
10 OCTOBRE (19 VENDÉMIAIRE)
Traité de paix entre la France et le royaume des Deux-Siciles.
19 OCTOBRE (28 VENDÉMIAIRE)
Reprise de la Corse aux Anglais.
25 OCTOBRE (4 BRUMAIRE)
Napoléon dépouille les commissaires du Directoire de leurs tâches de gestion financière des régions italiennes occupées. Le Directoire supprimera ces agents le 6 décembre (16 frimaire).
31 OCTOBRE (10 BRUMAIRE)
Proposition d’alliance à la République de Venise, qui la rejette.

5 NOVEMBRE (15 BRUMAIRE)
Traité de paix entre la France et Parme.
6 NOVEMBRE (16 BRUMAIRE)
Napoléon est défait à Bassano par Alvinczy (1726-1810).
7 NOVEMBRE (17 BRUMAIRE)
En Russie, Paul Ier (1754-1801) succède à Catherine II (1729-1796).
7 NOVEMBRE (17 BRUMAIRE)
Défaite de Claude-Henri Vaudois (1748-1839) face à Calliano.
11 NOVEMBRE (21 BRUMAIRE)
Victoires françaises à Caldiero et à San Massimo.
15 NOVEMBRE (25 BRUMAIRE)
Début des combats autour d’Arcole.
17 NOVEMBRE (27 BRUMAIRE)
Victoire décisive de Napoléon sur Alvinczy qui subit de lourdes pertes.
19 NOVEMBRE (29 BRUMAIRE)
Victoire de Joubert à Campara.
23 NOVEMBRE (3 FRIMAIRE)
Wurmser, assiégé à Mantoue, tente une sortie mais se heurte à Sérurier.

15-24 DÉCEMBRE (25 FRIMAIRE-4 NIVÔSE)
Échec de l’expédition d’Irlande.
19 DÉCEMBRE (29 FRIMAIRE)
Rupture des négociations commencées le 14 octobre avec l’Angleterre.
27 DÉCEMBRE (7 NIVÔSE)
Ouverture du congrès de Reggio réunissant les représentants des villes de Ferrare, Reggio, Modène et Bologne en vue de créer entre elles une « confédération » : la République cispadane.
28 DÉCEMBRE (8 NIVÔSE)
Occupation de Bergame.

1797

1er JANVIER (12 NIVÔSE)
Premier jour de « l’ère de la République cispadane, une et indivisible ».
7 JANVIER (18 NIVÔSE)
Début de l’offensive autrichienne pour débloquer Mantoue. Alvinczy dispose de 80 000 hommes. Napoléon ne peut lui en opposer que 45 000.
9 JANVIER (20 NIVÔSE)
Napoléon accorde à Dombrowsky la création d’une légion polonaise.
12 JANVIER (23 NIVÔSE)
Combats de Saint-Michel remporté par Masséna et de La Corona remporté par Joubert.
13 JANVIER (24 NIVÔSE)
Napoléon et Masséna se portent au secours de Joubert replié sur le plateau de Rivoli et pressé par Alvinczy.
14 JANVIER (25 NIVÔSE)
Avec l’aide de Masséna, Napoléon bat Alvinczy à Rivoli.
15 JANVIER (26 NIVÔSE)
Succès d’Augereau à Anghiari.
16 JANVIER (27 NIVÔSE)
Victoire de Napoléon sur Provera à La Favorite, aux portes de Mantoue.

2 FÉVRIER (14 PLUVIÔSE)
Reddition de Mantoue.
3 FÉVRIER (15 PLUVIÔSE)
Le Directoire encourage Napoléon à ne pas ménager la papauté qui n’a pas respecté l’armistice de Bologne du 23 juin 1796.
9 FÉVRIER (21 PLUVIÔSE)
Ancône est occupée pour amener Pie VI à signer la paix.
19 FÉVRIER (1er VENTÔSE)
Traité de Tolentino entre la France et le Saint-Siège, qui cède Avignon, le Comtat venaissin et les légations, et verse de lourdes indemnités en numéraire et en objets d’art.
25 FÉVRIER (7 VENTÔSE)
Traité de Bologne, alliance de la France et de la Sardaigne.
26 FÉVRIER (8 VENTÔSE)
À Paris, exécution de Babeuf et de ses complices.

1er-8 MARS (11-18 VENTÔSE)
Napoléon prépare sa campagne vers Vienne, par Gemona, Tarvis et Klagenfurt.
2 MARS (12 VENTÔSE)
Les bâtiments français ont l’autorisation d’aborder les bateaux américains.
4 MARS (14 VENTÔSE)
John Adams est élu président des États-Unis et succède à George Washington.
11 ET 17 MARS (21 ET 27 VENTÔSE)
Les républicains de Bergame et de Brescia se soulèvent contre la république de Venise.
12 MARS (22 VENTÔSE)
Les Français entrent à Bergame, ville des territoires de Terre ferme de la Sérénissime.
16 MARS (26 VENTÔSE)
Napoléon passe le Tagliamento.
17 MARS (27 VENTÔSE)
Les Français entrent à Brescia.
18 MARS (28 VENTÔSE)
Les Anglais évacuent l’île d’Elbe qu’ils occupaient depuis le 9 juillet 1796.
19 MARS (29 VENTÔSE)
Victoire de Bernadotte et Sérurier à Gradisca.
20 MARS (30 VENTÔSE)
Masséna repousse l’Autrichien Ocksay au pont de Casa Sola.
21 MARS (1er GERMINAL)
Nouveau succès de Masséna à Pontebba par lequel il se rend maître du col de Tarvis.
23 MARS (3 GERMINAL)
Trieste cède devant Bernadotte.
27 MARS (7 GERMINAL)
Promulgation de la constitution de la République cispadane.
28 MARS (8 GERMINAL)
Entrée des Français à Crema, ville des territoires de Terre ferme de la république de Venise.
28 MARS (8 GERMINAL)
Après la prise de Klagenfurt, Napoléon menace Vienne et propose, le 31, à l’archiduc Charles (1771-1847), de débuter des négociations.

2-3 AVRIL (13-14 GERMINAL)
Victoires à Neumarkt puis à Unzmarkt.
4 AVRIL (15 GERMINAL)
Victoire des royalistes aux élections du renouvellement du tiers du Corps législatif.
5 AVRIL (16 GERMINAL)
Publication d’un brûlot antifrançais faussement attribué au provéditeur de la république de Venise, Battaglia.
7 AVRIL (18 GERMINAL)
Signature d’un armistice provisoire à Judenburg, entre Napoléon et les plénipotentiaires autrichiens.
9 AVRIL (20 GERMINAL)
Napoléon envoie Junot, porteur d’une lettre menaçante, au doge de Venise.
13 AVRIL (24 GERMINAL)
Ouverture des pourparlers de Leoben entre Napoléon et Merveldt, en présence du marquis de Gallo, ambassadeur de Naples à Vienne.
15 AVRIL (26 GERMINAL)
Junot et le consul Lallement présentent au doge Ludovico Manin l’ultimatum de Napoléon.
17 AVRIL (28 GERMINAL)
Pâques véronaises : insurrection au cours de laquelle 400 soldats français sont massacrés à Vérone.
18 AVRIL (29 GERMINAL)
Signature des préliminaires de Leoben : l’Autriche cède la Belgique et récupère la Vénétie (sauf Venise) en échange de la Lombardie.
20 AVRIL ( 1er FLORÉAL)
L’aviso français Le Libérateur de l’Italie est coulé par les Vénitiens devant le port du Lido.
22 AVRIL (3 FLORÉAL)
Informés de la signature de l’armistice, Moreau et Hoche stoppent leurs offensives en Allemagne.
30 AVRIL (11 FLORÉAL)
Ratification des préliminaires de Leoben par le Directoire.

2 MAI (13 FLORÉAL)
Napoléon déclare la guerre à la république de Venise.
5 MAI (16 FLORÉAL)
Napoléon s’installe à Mombello, près de Milan, où il demeurera plusieurs mois.
12 MAI (23 FLORÉAL)
Abdication du Grand Conseil de Venise. Le peuple de la ville se révolte contre cette décision.
15 MAI (26 FLORÉAL)
– Napoléon entre à Venise après le renversement du Sénat le 12, tandis que le dernier doge quitte le palais ducal.
– Joseph Bonaparte est nommé ambassadeur de la République française à Rome.
16 MAI (27 FLORÉAL)
Signature d’un traité de paix et installation d’une municipalité provisoire à Venise.
20 MAI (1er PRAIRIAL)
Pichegru est élu président du Conseil des Cinq-Cents, François Barbé de Marbois (1745-1837), président du Conseil des Anciens.
22 MAI (3 PRAIRIAL)
Gênes se soulève et sollicite le soutien de l’armée d’Italie.
28 MAI (9 PRAIRIAL)
Napoléon est rappelé en France par le Directoire.
29 MAI (11 PRAIRIAL)
Début des négociations avec l’Autriche.
29 MAI (11 PRAIRIAL)
Ultimatum de Napoléon au doge de Gênes.

1er JUIN (13 PRAIRIAL)
Napoléon oblige le comte d’Antraigues à falsifier des documents afin de convaincre que Pichegru est coupable d’intelligence avec l’Autriche.
14 JUIN (26 PRAIRIAL)
– Napoléon installe un gouvernement provisoire à Gênes.
– Mariage à Mombello de Pauline Bonaparte (1780-1825) avec le général Victor-Emmanuel Leclerc (1772-1802).
28 JUIN (10 MESSIDOR)
Débarquement français à Corfou, en application d’une clause secrète signée lors des préliminaires de Leoben.
29 JUIN (11 MESSIDOR)
Barras, avec Reubell et La Révellière-Lépeaux, tente un coup d’État afin d’empêcher toute restauration royaliste par le Corps législatif ; le 1er juillet (13 messidor), Hoche dirige son armée vers Paris.
30 JUIN (12 MESSIDOR)
Napoléon se défend des attaques portées contre lui par le député royaliste Joseph-Vincent Dumolard (1766-1819).

9 JUILLET (21 MESSIDOR)
Création de la République cisalpine.
14 JUILLET (26 MESSIDOR)
Napoléon assure le gouvernement de son soutien à la République.
16 JUILLET (28 MESSIDOR)
Remaniement ministériel écartant les personnalités proches des royalistes. Sont nommés Merlin de Douai à la Justice, Ramel de Nogaret (1760-1829) aux Finances, Neufchâteau (1750-1828) à l’Intérieur, Talleyrand aux Relations extérieures, Hoche (puis Scherer le 23) à la Guerre.
18 JUILLET (30 MESSIDOR)
Le Directoire félicite Napoléon de sa conduite vis-à-vis de Gênes et de Venise.
25 JUILLET (7 THERMIDOR)
Les sociétés politiques sont interdites en France.
27 JUILLET (9 THERMIDOR)
Augereau est dépêché à Paris par Napoléon, pour soutenir Barras.
31 JUILLET (13 THERMIDOR)
Napoléon est vivement critiqué par le Conseil des Cinq-Cents.
8 AOÛT (21 THERMIDOR)
Augereau est nommé commandant de la place de Paris.
27 AOÛT (10 FRUCTIDOR)
Napoléon s’installe à Passariano, près d’Udine.

4 SEPTEMBRE (18 FRUCTIDOR)
Coup d’État antiroyaliste, Pichegru est arrêté, Carnot s’enfuit et Paris est occupée par les soldats d’Augereau.
5 SEPTEMBRE (19 FRUCTIDOR)
Les élections sont annulées et de nombreux députés condamnés à la déportation ; les lois contre les prêtres réfractaires et les émigrés, ainsi que celle sur la censure, sont rétablies.
6 SEPTEMBRE (20 FRUCTIDOR)
Lannes est chargé par Napoléon de rétablir l’ordre à Marseille en proie à l’agitation des royalistes.
10 SEPTEMBRE (24 FRUCTIDOR)
Moreau perd le commandement de l’armée Rhin-et-Moselle, au profit de Hoche.
12-16 SEPTEMBRE (26-28 FRUCTIDOR)
Séjour de Joséphine à Venise.
18 SEPTEMBRE (2e JOUR COMPLÉMENTAIRE)
Les négociations entre la France et l’Angleterre, reprises le 7 juillet (19 messidor), sont rompues.
23 SEPTEMBRE (2 VENDÉMIAIRE AN VI)
Augereau remplace Hoche, mort de maladie, à la tête des armées Rhin-et-Moselle et Sambre-et-Meuse, réunies sous le nom d’armée d’Allemagne.
26-29 SEPTEMBRE (5–8 VENDÉMIAIRE)
Napoléon entame des pourparlers avec l’Autrichien Louis de Cobenzl (1753-1809) à Udine.
30 SEPTEMBRE (9 VENDÉMIAIRE)
Face au risque de banqueroute, le Directoire décide la liquidation d’une partie de la dette publique à l’avantage de l’État. C’est la banqueroute « des deux tiers ».

18 OCTOBRE (27 VENDÉMIAIRE)
Traité de Campoformio. Entièrement négocié par Napoléon, il sera ratifié par le Directoire le 26.
22 OCTOBRE (1er BRUMAIRE)
Rattachement à la République cisalpine de Bormio, Chiavenna et de la Valteline, enlevées aux Grisons.
27 OCTOBRE (6 BRUMAIRE)
Le Directoire nomme Napoléon plénipotentiaire au congrès qui doit se tenir à Rastadt.

7 NOVEMBRE (17 BRUMAIRE)
Les îles Ioniennes sont organisées en trois départements.
26 NOVEMBRE (6 FRIMAIRE)
Napoléon arrive à Rastadt ; Cobenzl et Metternich (1771-1859), représentent l’Autriche au congrès qui s’ouvre le 28.

1er DÉCEMBRE (11 FRIMAIRE)
Signature d’un accord à Rastadt, en réciprocité, les Autrichiens doivent évacuer Mayence, et les Français, Venise.
5 DÉCEMBRE (15 FRIMAIRE)
Napoléon est de retour à Paris.
6 DÉCEMBRE (16 FRIMAIRE)
Napoléon et Talleyrand se rencontrent pour la première fois.
7 DÉCEMBRE (17 FRIMAIRE)
Les chevaux de Saint-Marc sont enlevés de Venise pour être envoyés à Paris.
9 DÉCEMBRE (19 FRIMAIRE)
Napoléon est nommé à la tête de l’armée d’Angleterre.
10 DÉCEMBRE (20 FRIMAIRE)
Le Directoire reçoit Napoléon triomphalement.
25 DÉCEMBRE (5 NIVÔSE)
Napoléon devient membre de l’Institut en remplacement de Carnot.
28 DÉCEMBRE (8 NIVÔSE)
Violente émeute antifrançaise à Rome au cours de laquelle le général Duphot est assassiné ; le lendemain, Joseph Bonaparte, ambassadeur de la République française, doit quitter la ville.
29 DÉCEMBRE (9 NIVÔSE)
La rue Chantereine, où se trouve l’hôtel particulier du général Bonaparte, est renommée rue de la Victoire.

Irène Delage
Septembre 2004

Partager